Home Authors Postés parAurélien

Aurélien

Aurélien
88 ARTICLES 1 COMMENTAIRES
Passionné de Web & de voyages, je suis le fondateur de Memotrips.com, un service permettant de créer des carnets de voyage connectés.

0

On ne va pas vous présenter Google Maps, vous savez le service de Google qui a remplacé Encarta depuis une décennie ? Et on ne va pas non plus vous présenter Memotrips, vous savez, le service web et mobile qui permet de créer un carnet de voyage numérique ? Mais attendez la suite …

Savez-vous que Google vous permet de créer votre propre carte dans Google Maps. Ce service se nomme Google My Maps et vous permet de placer des points sur une carte Google Maps vierge, de tracer des lignes, des formes, de mettre du texte et de la partager avec des proches. Grâce à ce service, il est également possible de créer sa carte à partir d’un fichier KML. Ce type de fichier contient un ensemble de point GPS auxquels sont associés des informations textuelles et visuelles.

Exportez votre carnet de voyage en fichier KML

Une mise à jour récente de Memotrips vous permet désormais d’exporter votre carnet de voyage numérique en fichier KML à télécharger sur son PC. Ce fichier regroupe l’ensemble des étapes géolocalisées de votre carnet :

  • Le titre de l’étape
  • La description de l’étape
  • Le lieu de l’étape
  • L’avis de l’étape (note et texte)
  • Les photos de l’étape (si votre carnet est public)
  • Un lien vers l’étape sur Memotrips pour accéder à plus de détails (comme les commentaires déposés sur l’étape

Créer une carte Google Maps à partir de votre carnet de voyage Memotrips

Une fois votre fichier KML téléchargé depuis Memotrips, rendez-vous sur Google My Maps, créez une nouvelle carte puis importez le fichier KML pour voir l’ensemble des étapes de votre carnet de voyage de dessiner sur votre carte. Chaque pointeur sur la carte représente une étape. En cliquant sur un marqueur, une infobulle s’ouvre vous permettant de consulter les détails de l’étape tels que vous les avez écrit dans Memotrips (titre, texte, localisation, avis et note de l’étape, les photos de votre étape et un lien qui redirige vers votre étape sur Memotrips).

Exemple d’intégration d’une carte Google personnalisé sur un site Web (ce blog)

A savoir

Quelques informations sont à savoir sur l’export du fichier KML depuis Memotrips et l’import vers Google My Maps :

  1. Vous pouvez uniquement exporter vos propres carnets de voyage. Vous ne pouvez pas exporter le fichier KML d’un carnet de voyage que vous n’avez pas créé.
  2. Les photos seront uniquement exportées dans le fichier KML si votre carnet de voyage est public.
  3. Les commentaires déposés sur les étapes ne sont pas exportés dans le KML
  4. Si vous mettez à jour votre étape sur Memotrips, les modifications ne seront pas répercutées sur votre carte personnalisée Google Maps. Il faudra ré-exporter le fichier KML de votre carnet de voyage puis le réimporter sur Google My Maps.
  5. Une fois votre carte Google créée à partir du KML, vous pouvez modifier les informations sur Google My Maps sans impacts sur votre carnet de voyage Memotrips
  6. Ensuite, profitez de toutes les options offertes par Google Maps : ajouter des informations, enregistrer la carte, l’intégrer sur votre site, la partager avec des contacts, etc.

 

Cette vidéo vous explique pas à pas comment exporter le fichier KML de votre carnet de voyage pour l’intégrer dans une carte Google Maps personnalisée.

0

Si vous allez bientôt à Dubaï, mieux vaut prévoir votre voyage en avance et surtout étudier les différentes possibilités qui s’offrent à vous une fois sur place.

Il faut dire que cette ville de luxe attire chaque année de plus en plus de voyageurs venant découvrir la destination. Avec plus de 45 degrés en été et 25 degrés en hivers, il vaudra mieux privilégier les transports en commun pour vous déplacer. Ce n’est pas là-bas que vous allez battre votre record de pas journalier même si vous utilisez un traqueur d’activité 😉

Que Visiter en 3 jours ?

Souvent les escales ou séjours à Dubaï sont courts, car ils ne constituent qu’une étape avant d’arriver en Asie ou en Océanie. Il faut donc optimiser le temps au maximum une fois sur place. Je vous donne ici mon top 5 des activités à faire à Dubaï, mais si vous restez plus de temps, sachez qu’il y a bien d’autres activités à faire et à découvrir sur Dubaï et ses environs.

  1. Visite du Burj Khalifa

C’est la plus haute tour du monde alors elle mérite bien un détour. Au retour des vacances vous pourrez vous vanter auprès des collègues. Vous pourrez aller jusqu’au 124 -ème étage pour découvrir une vue magnifique sur tout le centre de Dubaï

  1. Faire un safari en 4×4 dans le désert

A quelques kilomètres du centre-ville, c’est le désert et le sable que vous trouverez un peu partout. Vous pouvez partir en excursion sur une demi-journée à bord d’un 4×4. Le chauffeur vous emmènera alors dans les dunes. Sensations fortes garanties ! La journée continuera avec une initiation au sandboarding et un bon barbecue

  1. Faire du ski à Dubaï

Voilà une activité incroyable à découvrir sur place : faire du ski dans l’un des pays les plus chauds sur Terre. Pour cela il faudra vous rendre dans un centre commercial, le Mall of Emirates. C’est ouvert tout au long de l’année

  1. Profiter de la plage

Si vous allez à Dubaï, n’oubliez pas votre crème solaire ! Car le soleil peut-être très très fort. Si vous souhaitez vous rendre à la plage, je vous conseille la plage proche du Burj-Al-Arab, vous en profiterez également au coucher du soleil

  1. Le plus grand centre commercial au monde

Dubaï Mall c’est le plus grand centre commercial au monde. Il faut y aller pour voir cela. C’est gigantesque avec des magasins à perte de vue. Mieux vaut ne pas se perdre. ;)

Voilà pour le top 5 des activités sur Dubaï, si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter dans les commentaires.

 

0

Vous n’imaginez pas tout ce que vous pouvez faire avec une pièce de monnaie. On ne va pas vous parler de l’opération des pièces jaunes mais plutôt d’une astuce que chaque voyageur se doit de connaitre.

Au retour d’un voyage ou d’un week end, nous sommes nombreux à constater que les radio réveils clignotent et que les horloges ne sont plus à la bonne heure. La faute à une coupure de courant … oui mais de combien de temps ? Est-ce que les aliments de votre congélateur ont eu le temps de recongeler ? Est-ce que vos yaourts ont eu le temps de souffrir ? On vous dévoile une astuce qui vous aidera à connaitre la réponse.

Pour cela, vous avez besoin d’une tasse, d’une pièce de monnaie, et d’eau ! Commencez par disposer une tasse d’eau dans votre congélateur. Attendez que toute l’eau gèle puis sortez-là pour y placer votre pièce. Remettez la tasse dans votre congélateur. C’est tout !

Grâce à la tasse, quand vous rentrez chez vous, vous pouvez savoir si votre nourriture s’est réchauffée, puis gelé à nouveau, ou si elle est restée congelé tout le temps où vous étiez en voyage.

Si la pièce est tombée au fond de la tasse, cela signifie que tous les aliments ont eu le temps de décongeler, et que vous devez les jeter. Mais si la pièce est toujours sur le dessus, c’est que les aliments n’ont pas eu le temps de décongeler.

Et même en dehors d’un voyage, c’est toujours une bonne idée de laisser cette tasse systématiquement dans votre congélateur : si l’électricité s’arrête, vous serez toujours sûr de pouvoir consommer ou non vos aliments en toute sécurité!

Même Mac Gyver de l'a pas trouvé celle-ci !

Même Mac Gyver de l’a pas trouvé celle-ci !

Nous ne sommes pas à l’origine de cette astuce qui revient à Shiela Pulanco Russell lors d’un post sur Facebook.

0

Emoovio fait partie des agences de voyage pionnières dans l’organisation d’expériences mystère. L’équipe d’Emoovio concocte des sorties et week ends qui sont tenus secrets jusqu’à la dernière minute.

Toute sorte de surprises peuvent être organisées par Emoovio en France et même n Europe : sortie, courts séjours, team building et même pourquoi pas des demandes en mariage. Les lieux et activités sont sélectionnés avec minutie pour leur caractère unique et original. Pré packagés ou assemblés en sur mesure, les offres sont ensuite dévoilées au fur et à mesure de l’expérience.

Depuis quelques années, les voyageurs recherchent à vivre une expérience. C’est une tendance de fond à laquelle répond l’agence de voyage Emoovio, qui a su également s’adapter à la demande d’expérience unique et personnalisée.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à l’article de Tourmag sur Emoovio.

Créé en 2012, Mobilytrip n’est plus mis à jour depuis 2013 ni sur Android ni sur iPhone. A la vitesse où les smartphones évoluent, l’application Mobilytrip ne fonctionne plus et plantent régulièrement. Elle n’est plus fiable pour tenir son carnet de voyage numérique. En remplacement, nous vous suggérons Memotrips.

Memotrips : le remplaçant de Mobilytrip

Mobilytrip permettait de créer des carnets de voyage digitaux. Le principe était le même que Memotrips : Le voyageur est invité à créer un carnet de voyage puis à le compléter en étapes composées de texte, de photo, de carte et d’avis. Il peut alors le partager auprès de ses proches.

Gratuit

Tout comme Memotrips, les fondateurs de Mobilytrip ont fait le choix de fournir gratuitement le service de carnet de voyage (site web et application). Quelques options payantes optionnelles permettent de financer le service. Outre le livre photo payant, Mobilytrip a fait le choix de faire payer le fichier PDF du carnet de voyage. Chez Memotrips, nous avons décidé que le PDF pouvait être demandé gratuitement à tout moment par le voyageur.

100% offline

La fonctionnalité indispensable au voyageur, c’est le mode offline qui permet de continuer à créer son carnet de voyage même sans connexion Internet. Le fonctionnement est identique sur Mobilytrip et sur Memotrips puisque l’application se charge de synchroniser tout ce qui a été fait offline lorsque le smartphone retrouve une connexion Internet. Suite à la demande de plusieurs voyageurs, Memotrips permet de choisir si l’application peut utiliser le forfait data du smartphone, ou si la synchronisation doit être effective uniquement lorsque l’appareil est connecté sur un réseau Wifi.

Mobilytrip (à gauche) – Memotrips (à droite)

Partage du carnet de voyage

De la même manière que sur Memotrips, Mobilytrip propose d’inviter les amis, la famille et les connaissances à suivre le voyageur : par email ou via Facebook et Twitter. Ils pouvaient alors suivre le voyage au jour le jour. Memotrips va plus loin car il permet également de partager son carnet sur Whatsapp, sur Google+, sur un site Web et même en flux RSS !

Export PDF

Même si il est appréciable d’avoir ses carnets de voyage dans le cloud, accessible partout, tout le temps, nombre de voyageurs aiment également avoir le PDF regroupant l’ensemble de leur carnet de voyage. Mobilytrip faisait payer ce PDF, alors qu’il est possible de demander gratuitement le PDF de son carnet de voyage Memotrips à tout moment, par le site web ou les applications mobiles.

Communauté de voyageurs

Le point fort de Mobilytrip était la communauté de dizaine de milliers de voyageurs qui allaient consulter les carnets de voyage publics. Sur Memotrips, nous constatons un engouement croissant pour la recherche d’informations récentes, personnelles et fiable sur des lieux, en vue des prochains voyages. Les carnets de voyage public sont référencés sur Google. Ainsi, de nombreuses personnes pourront s‘inspirer des voyageurs qui ont ouverts leur carnet de voyage au public afin d’y dénicher des bons plans, des photos des lieux ou des avis sur un endroit.

Mobilytrip (à gauche) – Memotrips (à droite)

Livre photo

A la fin de son voyage, Mobilytrip permettait de générer son livre photo pour le commander. Memotrips fournit le même service, avec un algorithme plus poussé pour la génération du livre photo et une personnalisation plus importante. Notre partenariat avec Fujifilm nous assure également une qualité d’impression optimale. D’autre part, Memotrips propose également d’autres produits imprimés, comme des cartes postales que vous pouvez commander pendant votre voyage, directement dans l’application mobile : vous choisissiez une photo de votre carnet, vous indiquez un texte et l’adresse postale. On s’occupe d’imprimer, d’affranchir et d’envoyer votre véritable carte postale. Vous n’aurez donc plus à vous soucier d’acheter une carte postale (souvent impersonnelle), un timbre (en vous demandant quel timbre vous devez acheter pour tel ou tel pays), et une boite aux lettres. Memotrips propose également de créer un calendrier A3 à partir de 12 photos piochées dans un carnet de voyage : un bon moyen de se replonger dans son voyage chaque mois de l’année !

Guides de voyage

Lors des dernières mises à jour des applications mobiles en 2013, Mobilytrip incluait des guides de voyage gratuits. Memotrips ne souhaite pas prendre la même direction : de nombreuses applications proposent déjà ce type de service.

Interface claire et intuitive

Du fait des mises à jour qui remontent à 2013, l’interface des applications mobiles et du site Mobilytrip ont pris un « coup de vieux ». La mode est aujourd’hui aux interfaces pures et simplifiés, très focalisés sur le contenu plutôt que sur les habillages graphiques. Memotrips a justement fait le choix d’une interface simple et claire pour ses applications mobile et son site Web. L’utilisation du site, aussi bien pour le voyageur que pour ses proches, est intuitive et ne demande pas de se plonger dans des pages d’aide avant d’utiliser le service.

Mobilytrip vs Memotrips

En conclusion

Face à la fermeture de Mobilytrip annoncé pour le mercredi 14 juin 2017, Memotrips devient donc la seule alternative fiable, efficace et gratuite, qui reprend l’ensemble des fonctionnalités, et même plus (social, pdf gratuit, cartes postales, moderne, support client réactif, etc.).

Memotrips : le carnet de voyage digital disponible sur Android, iPhone, iPad et sur le Web

0

Saviez vous ce que le métier de touriste professionnel existe réellement ? Peut être connaissez vous plutôt le terme de blogueurs professionnels ? Ils sont en vacances toute l’année et peuvent gagner jusqu’à 10.000 euros par mois. Memotrips décrypte pour vous cette nouvelle tendance.

Nous avons regardé avec intérêt un épisode de « Tout Compte Fait », un magazine de reportages diffusé sur France 2, qui présentait ce nouveau métier lors d’une émission. Les journalistes ont suivi Maxime et Elisa, qui sont devenus blogueurs voyage en 2012, après avoir remporté le concours « best job in the world » proposé par l’Australie. L’objectif de ce job de rêve était de parcourir les quatre coins de l’Australie pour venter le pays. Une prime de 3500 euros par mois pendant 6 mois venait s’ajouter à tous les frais de voyage qui leur étaient remboursés. A l’issu de ce semestre, comment retourner dans sa routine quotidienne ? Ils ont alors décidé de franchir le pas et de faire de leur vie un voyage.

Depuis 4 ans, ils ont notamment voyage en Norvège, aux Acores, en Corse et à Bali. La plupart du temps, une grande partie de leur voyage leur ai payé par l’office du tourisme du pays qui les accueille. Ils sont ainsi payé pour faire du contenu (des photos, une vidéo et des articles) sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter (suivis par plus de 100.000 followers) et alimente leur blog.

Depuis 3 ans, le salon des blogueurs de voyage « We are travel » leur ai dédié. Ce salon accueillent des blogueurs débutants et d’autres qui en vivent. L’objectif du salon est de mettre en relation des offices de tourisme avec les blogueurs, via des speed dating. Ils viennent vendre leur influence et leur pouvoir de prescription auprès de leurs followers.

Combien gagne un blogueur voyage ?

La rémunération est un sujet tabou : cela dépend du contenu de la mission, de la quantité, de la durée. La plupart du temps, l’ensemble du voyage est pris en charge par les institutions du pays qui reçoit les blogueurs. Les professionnels du voyage ont en général le statut auto entrepreneur.

Que doivent-ils faire ?

Le principe de leur métier est de filmer et raconter leur voyage en direct (notamment via Snapchat , Facebook Live et pourquoi pas Memotrips ?). Le moindre de point de vue doit être prétexte à une photo ou une vidéo. Le but est de toucher des voyageurs connectés, public différents de ceux qui sont attachés aux guides de voyage papiers. Souvent, le parcours est fortement suggéré par l’office du tourisme, qui espère attirer de nouveaux touristes qui n’auraient jamais pensé à partir en Ecosse.

Quelle est leur véritable influence ?

Les photos, vidéos, sans et articles de blogs touchantes milliers de personnes quotidiennement pendant le voyage des blogueurs. L’influence, même si difficilement mesurable quantitativement, est belle et bien là. Maxime et Elisa, le couple de blogueurs suivi par les journalistes, explique qu’à la suite d’un de leurs séjours au Mexique,le réceptif assure avoir reçu 5 à 10 appels par semaine depuis leur passage.


0

Entre la recommandation par des amis, les guides de voyage, les plateformes d’avis et les carnets de voyage, Memotrips vous propose un panorama des solutions pour préparer votre voyage et améliorer votre visite d’une ville.

Historiquement, le bouche à oreille est le meilleur moyen pour trouver les bons spots à visiter dans une ville. La recommandation d’un ami proche est très certainement le conseil le plus fiable car il vous connait, vous, vos goûts, et votre style de voyage. Mais vos amis ne sont pas forcément partis là où vous avez décidé de partir pour votre prochain voyage.

Moins personnels, les guides de voyage sont toutefois plus exhaustifs car ils regroupent en général l’ensemble des choses à faire dans une ville ou un pays. Mais qui ne s’est jamais retrouvé face à un restaurant fermé, pourtant indiqué comme l’un des meilleurs de la ville ? Les guides sont écrits en général une fois par an. Les informations qui s’y trouvent peuvent donc dater un peu.

Depuis une dizaine d’années, nous avons vu émerger des plateformes d’avis comme Yelp ou Tripadvisor.  Là encore, la majorité des quartiers des 4 coins du monde sont notés par les touristes. Exhaustif avec des avis récents, ces sites Internet ont une réputation de plus en plus négative, expliqué par l’intransigeance des gens et les faux avis.

France 3 nous a interrogés sur la pertinence des applications mobiles pour les touristes souhaitant visiter une ville. Nous avons pu expliquer pourquoi les carnets de voyage digitaux sont peut être la solution.

Alliant le bouche à oreille des amis ou du second cercle amical, la fiabilité des avis personnels et récents, et l’exhaustivité des lieux (74.000 étapes recensés sur Memotrips en mai 2017), un touriste peut aujourd’hui se plonger dans un carnet de voyage public lors de la préparation de son voyage. Il aura alors accès à des lieux insolites, des must see ou à l’inverse à des endroits à éviter. Sur Memotrips, chaque étape est décrite textuellement (par une description) et visuellement (par des photos). Un avis noté et textuel peut également être ajouté par le voyageur. Chaque étape étant datée et localisée, il est aisée pour une personne de s’inspirer des carnets de voyage pour préparer à leur tour leur voyage. Et s’il manque des informations sur une étape intéressante, rien n’empêche une personne de contacter le voyageur (par les commentaires ou la messagerie privée) qui a rédigé le carnet de voyage pour en savoir plus.

0

Cuba est un État insulaire qui soutient son authenticité. Séjourner dans ce pays est une occasion pour les vacanciers de bénéficier d’une expérience inoubliable. Cette contrée offre une véritable hospitalité exceptionnelle grâce à l’accueil chaleureux de ses habitants ainsi que leur culture animée. Les hôtels de luxe y sont presque inexistants, ce qui fait partie de son charme. Ses plages ne sont pas bombées et ses restaurants sont tous typiques. Un passage à La Havane permet aux globe-trotters de profiter de ce que cette ville la plus captivante des Caraïbes a à offrir. Fort de son histoire centenaire, cette agglomération est l’une des principaux attraits touristiques des Caraïbes. Elle dispose d’une richesse culturelle inestimable. Les aventuriers pourront, entre autres, lors de leur séjour, visiter La Habana Vieja, le quartier historique de la métropole. Ce secteur a une structure caractérisée par des monuments baroques et néoclassiques qui lui a valu une place dans la liste du patrimoine de l’humanité.

Découvrir la vallée de Viñales et les paysages de Trinidad à cheval

Programmer un voyage sur mesure Cuba est aussi un moyen d’expérimenter des activités insolites du pays. Les visiteurs sont invités à découvrir le pays à travers une balade à cheval. Pendant l’aventure, ils vivront au rythme des traditions et des cultures cubaines. Au départ de La Havane, les routards pourront se rendre à l’ouest, notamment à Viñales. Cette ville servira de point de base pour explorer la fameuse vallée du même nom. Les vacanciers y goûteront au plaisir d’une randonnée équestre dans un décor constitué d’un beau relief karstique, de buttes montagneuses de calcaire, mais aussi d’orangers, de bougainvillées et de plants de tabac. Ils y verront également une cavité particulière, surnommée Cuevas del Indio ou la grotte des Indiens ainsi qu’une immense fresque murale de dinosaure, un chef-d’œuvre commandé par Fidel Castro. Par ailleurs, Trinidad, une municipalité de la province de Sancti Spíritus, est à ne pas manquer pour ceux qui sont en quête d’une expérience en équitation. Il est possible d’y effectuer tout type de balade à cheval, allant des plus longues promenades aux plus courtes randonnées.

SONY DSC

Astuces et conseils pour une randonnée équestre réussie

Les Cubains ont une véritable culture équestre. Des chevaux, on en trouve partout dans le pays. Ils constituent même un moyen de transport et de travail très courant. Les vacanciers croiseront sûrement des cowboys et des enfants rentrant de l’école à cheval durant leur séjour. Cet État insulaire des Caraïbes est donc une destination par excellence pour les adeptes de l’équitation. Quelques paramètres sont, cependant, à considérer avant d’entreprendre cette activité lors d’un voyage sur mesure Cuba. En effet, bien qu’il soit facile de s’y procurer d’un cheval, il est quand même important d’être vigilant dans le choix pour ne pas tomber sur des chevaux en triste état, boiteux et parfois avec des plaies sous la selle. Il en est de même pour le matériel. En ce qui concerne les guides, les visiteurs devront se méfier de ceux qui font la randonnée la plus vite possible pour pouvoir rentrer chez eux plus tôt.

0

Votre carnet de voyage accessible partout, tout le temps, même sans connexion. C’est la promesse de Memotrips. L’accès à son carnet en mode offline passe par les applications mobiles qui fonctionnent sans Internet, mais également grâce à la génération du PDF.

Vous êtes très nombreux à utiliser l’export de votre carnet de voyage en fichier PDF. Le fichier PDF a pour avantage de pouvoir être stocké sur un disque dur, sur une clé USB, sur un disque dur externe, sur un smartphone, sur une tablette ou dans le cloud grâce à des services comme Dropbox ou Google Drive.

Grâce à vos suggestions, nous avons amélioré l’export PDF :

  1. Nous avons simplifié la couverture afin de diminuer au maximum la consommation d’encre lorsque vous imprimez votre PDF
  2. Nous avons intégré une carte affichant l’ensemble des étapes du carnet de voyage
  3. Nous avons diminué la taille des photos afin de diminuer la consommation d’encre lorsque vous imprimez votre PDF. Pour nous, une photo pleine page sur votre PDF n’a pas de sens, surtout que nous avons mis en place des liens sur les photos afin d’être redirigé vers le site web de Memotrips pour afficher la photo en plein écran
  4. Nous avons inclus vos légendes en dessous de vos photos

Nous serions ravis d’avoir vos avis sur ce nouveau PDF. Avez-vous de nouvelles suggestions ?

Extrait d’un exemple de fichier PDF : http://exportation.memotrips.com/Memotrips_Carnet_de_voyage_PDF.pdf

0

Il y a des pays que l’on veut visiter au moins une fois dans sa vie. Faire un voyage au Japon est ainsi un voeux partagé par de plus en plus de touristes. Pourtant c’est une destination qui peut paraitre complexe à plus d’un titre. Voyons ensemble les points essentiels pour découvrir le pays du soleil levant et vivre des moments inoubliables.

Depuis quelques années le Japon s’est ouvert au tourisme de masse, à tel point que le nombre de touristes visitant le pays est maintenant supérieur au nombre de japonais visitant un pays étranger.  Il faut avouer que le gouvernent a fait de gros efforts sur l’accueil et les infrastructures. C’est par exemple le cas avec un affichage des informations en anglais dans tous les transports en commun des grandes villes. Si la langue était une véritable barrière il y a quelques années, ce n’est de nos jours plus le cas. Et surtout les japonais ont un véritable sens du service, ils n’hésiteront pas à vous aider spontanément s’ils vous voient chercher votre chemin.

La multiplication des liaisons aériennes vers le Japon a fait aussi fortement baisser le prix du voyage. S’envoler pour Tokyo est maintenant accessible au plus grand nombre, et c’est là aussi un facteur de développement du tourisme. Enfin, entrer dans le pays ne nécessite aucune formalité administrative particulière (sauf à avoir un passeport en cours de validité), si votre séjour dure moins de 90 jours.

Partir au Japon est donc de plus en plus facile, mais il s’agit quand même d’un voyage qui se prépare à l’avance afin de bien optimiser le temps sur place et surtout d’appréhender la différence culturelle. Car pour beaucoup c’est un mini choc, tant la différence avec notre société occidentale peut interpeler. Heureusement de nombreux voyageurs vous donnent des conseils pour bien préparer votre voyage au Japon.

Le Japon regorge littéralement de choses à voir : ses temples et sites classés au patrimoine mondial de de l’Unesco, ses ville à la fois modernes et traditionnelles. Il y a donc un choix important faire, car il est impossible de tout voir, même en restant un mois sur place. Cette sélection peut apparaitre comme douloureuse car finalement on ne va pas au Japon tous les ans. La peur de rater un endroit important pousse chaque voyageur à vouloir visiter le maximum.

Le « voyage à la course » est une spécialisé japonaise, ils n’ont aucun remord à faire un tour de l’Europe en 5 jours. Pourtant le Japon a tant à vous apporter lorsque vous savez regarder autour de vous et prendre le temps de vivre le moment présent.

En effet, contrairement d’autres pays d’Asie dans lesquels les attractions touristiques sont concentrées en quelques points, au Japon les curiosités sont à chaque coin de rue. Par exemple, dans une ville comme Tokyo, n’hésitez pas à vous écarter des grandes rues commerçantes et vous découvrirez certainement un petit sanctuaire de quartier où il n’y aura personne.

Pour un premier voyage au Japon, je vous conseille de vous concentrer sur les deux villes principales que son Tokyo et Kyoto. La capitale nipponne vous émerveillera par son agitation constante et la diversité de ses différents quartiers. Mais le Japon ce n’est pas uniquement Tokyo et partir quelques jours à Kyoto vous fera découvrir une culture plus traditionnelle. Les centaines de temples, sanctuaires et jardins sont sources de découvertes. Dans le quartier de Gion vous croiserez certainement quelques Geigha ou Maiko qui n’hésiteront pas à faire quelques photos avec vous.

Kyoto c’est aussi une ville formidable pour découvrir la gastronomie japonaise. Des saveurs subtiles bien différentes des plats aseptisés que l’on nous sert en France. Là encore, je vous invite à pousser la porte de petits restaurants de quartier. Ils sont souvent spécialisés dans un seul type de plat mais le côté intimiste du lieu a bien plus d’intérêt que les grands restaurants à touristes. Le chef cuisinera devant vous et échangera quelques mots. Même si vous ne parlez pas japonais, le contact est facile et vous apprendrez de nombreuses choses sur la culture japonaise.

En conclusion, la plus belle façon de découvrir le Japon est de se laisser porter par cette culture si fascinante, de visiter le pays par vous même et de vous faire votre propre opinion. Et nul doute qu’après votre premier séjour au Japon, vous n’aurez qu’une seule envie : y retourner.