Accueil Actualités

0

Alors que nous nous apprêtons à fêter le nouvel an, Memotrips vous propose de découvrir quelques manières insolites de fêter la nouvelle année partout dans le monde. Disclaimer : vous trouverez peut être votre réveillon un peu trop tranquille à coté!

Thailande – Songkan

Pour les bouddhistes, le jour de l’an est le 13 avril. C’est à cette date que débute le festival de Songkan durant 3 jours. La tradition était de déposer de l’eau parfumée sur la main des anciens et des bouddha. Peu à peu, la tradition s’est transformée en bataille d’eau géante, à coup de sceaux et de pistolets à eau. Dans certaines villes, il y a même des pickups qui sillonnent les villes pour approvisionner les personnes en «munition aquatique».

Roumanie/Moldavie – La danse des animaux

En Roumanie, il y a de nombreuses traditions pour fêter le nouvel an. « La danse des animaux » se déroule dans le nord du pays. Là-bas, il n’est pas rare de croiser des gens déguisés en ours et en chèvre dans le but de danser!

Ecosse – Hogmanay

Place aux pyromanes! En Ecosse, on célèbre le nouvel an par le feu. Quand certains mettent le feu à des tonneaux en bois en haut des collines, d’autres défilent dans la rue avec des torches enflammées. Dans la ville de Stonehaven, les habitants mettent le feu à de grosses boules de papier journal qui agitent au-dessus de leur tête.

Pérou – Les poupées du Pérou

Les péruviens fêtent leur nouvel an grâce à des feux d’artifices. La tradition supplémentaire, c’est de bruler des poupées de célébrités (souvent des politiciens) pour évacuer sa frustration. A la base il s’agissait de bruler les soucis de l’année. Et puis cela a été détourné!

Bleigieben – Allemagne/Autriche/Finlande

Dans ces pays, il se vend des kits comprenant un plomb, un bruleur et une cuillère. La tradition est de faire chauffer un morceau de plomb dans une cuillère jusqu’à ce qu’il fonde. Puis on jette le métal dans un verre d’eau afin qu’il prenne une forme. Cette forme permet de faire une prédiction en fonction de la signification issue d’une liste officielle.

Afrique du Sud

En Afrique du Sud, on jette des objets par la fenêtre, mais pas n’importe quels objets ! Cette coutume est pratiquée par très peu de personnes. Quelques semaines avant le nouvel an, les habitants d’un quartier de Johannesburg montent leurs appareils électroménagers usagers sur les toits des immeubles. Le 31, tout le monde jette ses appareils par terre … depuis le toit des immeubles. Autant dire qu’il ne fait pas bon être dans la rue à ce moment-là! Des dizaines de personnes sont blessées chaque année, malgré l’interdiction de cette coutume.

Comme vous le savez déjà peut être, nous sommes fan de Doc Seven, un Youtubeur. Cette sélection s’est appuyée sur sa vidéo https://www.youtube.com/watch?v=SGOuaupav90

0

Noël approche à grand pas. Il est temps de se creuser la tête pour trouver le cadeau qui fera plaisir à vos proches. Nous avons sélectionné 12 idées cadeaux originaux pour vos amis voyageurs qui feront plaisir à coup sûr!

La carte du monde à gratter

Vous aimez gratter mais vous ne gagnez jamais aux jeux à gratter ? Memotrips a sélectionné pour vous ce poster du monde à gratter. Le principe est simple : vous grattez les pays au fur et à mesure de vos voyages, pour découvrir les pays que vous avez traversés en long en large et en travers. La carte du monde à gratter est non seulement ludique mais également décorative puisqu’elle pourra prendre place fièrement au-dessus de votre canapé. Cette mapmonde murale est en papier stratifié avec carton et feuilles coloriées. Elle existe en fond noir ou en fond blanc.

Disponible sur Amazon pour une vingtaine d’euros :

Un guide pour parler n’importe quelle langue

On ne peut pas apprendre une langue différente avant chaque voyage, c’est un fait. Si vous ne maîtrisez pas la langue du pays pendant un voyage, il y a la solution « gestuelle approximative » qui est en générale assez drôle mais peu fiable. Memotrips vous propose une autre solution, un peu moindre marrante mais beaucoup plus simple : le guide de conversation universel qui vous permettra de parler toutes les langues du monde sans connaître un mot ! Le principe : un livre sous forme de carnet d’images triées par thèmes. Pour communiquer, il vous suffit de montrer la photo. Plusieurs livres sont disponibles :

  • G Palémo, édité par les guides du Routard, 200 dessins en 128 pages
  • POINT IT, 1200 photos en 72 pages
  • ICOON, 2000 symboles en 80 pages

Vous savez que chez Memotrips, nous aimons ce qui est ludique. Nous adorons ce petit livre qui permettra aux grands, et également aux enfants, de s’exprimer et passer au delà de la barrière de la langue.

 

La machine à laver manuelle

Parce que vous serez d’accord avec nous pour dire qu’emmener votre machine à laver en voyage n’est pas pratique, Memotrips a trouvé pour vous la plus petite machine à laver du monde : elle ne pèse que 180 grammes … mais il va vous falloir un peu d’huile de coude. Cette merveille lave votre linge en 3 min tout en étant 2 fois plus efficace qu’un lavage à la main.
Le principe du Scrubba wash bag est très simple : mettez le linge dans le sac, ajoutez de l’eau, de la lessive. Fermez le sac et massez le linge avant de vider l’eau et de procéder au rinçage. Un minimum d’eau suffira ce qui en fait également un moyen de laver son linge de manière écolo. Avec cette machine à laver qui tient dans la poche, vous ferez le cadeau de Noel idéal pour les randonneurs et les nomades. Disponible pour une cinquantaine d’euros sur Amazon.

 

 

Une paille pour boire l’eau de la nature

Boire de l’eau dans une rivière, un lac ou dans une flaque d’eau. Un rêve de randonneur ? Pas si sûr! Memotrips vous a trouvé l’ustensile qui transforme ce rêve en réalité. La paille Lifestraw est une invention qui permettra au voyageur de boire partout sur la route, sans vous inquiéter de la qualité de l’eau…
Testé et approuvé par les populations de pays où l’accès à l’eau potable est un vrai problème, la LifeStraw est même distribuée par des associations humanitaires aux gens qui en ont besoin. Il n’y a pas de filtre ou de cartouche à changer : sa durée de vie est de 1 an et elle permet de purifier à 99,99% près de 700 litres d’eau. Du haut de ses 22 centimètres, elle trouvera sa place au fond de votre sac à dos, et l’alourdira de 56 grammes (bien moins qu’une bouteille d’eau!).

Le globe terrestre en liège

Si les murs de votre appartement ou de votre maison sont déjà remplis de cadres de voyage et ne peuvent accueillent la map monde à gratter citée plus haut dans cet article, vous pouvez opter pour ce globe en liège à punaiser aux endroits que vous avez déjà visités. Vous pouvez également épingler une photo ou un souvenir en tout genre. Plusieurs modèles sont disponibles (modèle de 15 cm ou  le grand modèle qui fait 25 cm de diamètre).

Un jeu de société Quizz

Comment voyager même lorsque vous êtes chez vous ? Vous pouvez vous plonger dans un des milliers de carnets de voyage public sur Memotrips, ou bien vous pouvez jouer à un jeu de société fait de milliers de questions et anecdotes originales  ! Ce jeu de société sur le thème du voyage est édité par le célèbre guide de voyage «  Le Routard ».  Le but du jeu est de réaliser un circuit touristique, dont le contenu est détaillé sur la carte « circuit » que chaque joueur a tiré en début de partie. Pour avancer dans son périple, il faut répondre à des questions liées au voyage. Le gagnant est celui qui boucle son circuit le plus vite possible !

Le mini panneau de solaire nomade

Grâce au jeu Pokemon qui a envahi nos smartphones à l’été 2016, le monde entier a découvert la batterie portable qui permet de recharger son smartphone qui se vide à la vitesse de la lumière. Le problème avec cette solution, c’est que la batterie de la batterie portable se vide aussi très vite! La plupart des batteries portables ne permettent de recharger qu’une à deux fois sont smartphone. Autant vous dire qu’en voyage, lorsque vous ne croisez pas de prise électrique durant plusieurs jours, la batterie portable n’est pas la solution idéale.
Memotrips a déniché pour vous ce chargeur solaire de poche qui permet de recharger tous vos appareils USB (smartphone, tablette, lecteur MP3…) à la lumière du jour, sans limite ni contrainte. C’est l’outil indispensable pour continuer à alimenter votre carnet de voyage Memotrips jour après jour. On peut l’accrocher à un sac à dos pour le mettre en charge pendant la marche en journée et profiter de sa puissance une fois la nuit tombée.

Le meilleur coussin de nuque

On vous l’accorde, ce cadeau n’est pas le plus original. Tout le monde connait ce type de coussin qui vous permet de dormir « confortablement » durant un trajet en train, en voiture ou en avion. Mais Memotrips a sélectionné pour vous l’un des meilleurs du marché. UDREAM de Travel Earth qui a de nombreuses qualités : il est ultra ergonomique, déhoussable, multi-positions et compactable dans sa housse de rangement. Gage de qualité, ce coussin est garanti 5 ans.

Une ceinture d’avion pour votre pantalon

Pour un grand nombre de voyageur, le voyage commence au moment où on boucle notre ceinture dans l’avion. Pour retrouver cette sensation tous les matins, on a la solution : la ceinture qui reproduit la fermeture de la ceinture d’avion. Par contre, pour l’hôtesse qui vous fait le speech sur la sécurité, on n’a pas trouvé la solution… D’une longueur minimale de 60 cm et maximale de 110 cm, cette ceinture se règle facilement et en fait le cadeau original et décalé pour un voyageur.

Le matelas gonflable à installer à l’arrière de sa voiture

Le road trip est un style de voyage de plus en plus apprécié. Se sentir libre et rouler où la route nous mène est une sensation exceptionnelle. Sauf que le soir, pour ceux qui sont en voiture, la corvée est de trouver un hôtel pour y passer la nuit. Nous avons la solution pour transformer la voiture en camping car et ainsi profiter d’un vrai lit à l’arrière pour y passer la nuit confortablement.

Une toile personnalisable des départs à l’aéroports

Vous voulez vous faire mousser auprès de vos amis pour afficher les pays que vous avez déjà visités, mais ni la carte à gratter, ni le globe en liège ne vous conviennent ? Memotrips a trouvé une troisième manière d’afficher fièrement vos voyages (au delà de laisser votre application Memotrips ouverte sur l’écran « Mes carnets de voyage ») : le poster tableau des départs à l’aéroport.

Le tee shirt pour communiquer facilement à l’étranger

Si vous trouverez que le livre vous permettant de converser dans n’importe quelle langue est trop lourd au fond du sac à dos, nous vous proposons une solution … à porter. Sur ce tee shirt, vous retrouverez tout le nécessaire pour demander un renseignement, commander au restaurant oui demander votre route, sans parler un seul mot de la langue.

0

Le week end dernier s’est tenu le 18ème rendez vous du carnet de voyage, organisé par l’association « Il faut aller voir », au Polynôme de Clermont Ferrand. Il s’agit d’un festival qui attire désormais près de 22.000 visiteurs curieux qui viennent à la rencontre des carnetistes du monde entier.

Memotrips a eu la chance de participer et d’exposer dans la partie « carnet de voyage numérique ». Autour de nous, plusieurs initiatives très intéressantes, comme Loup Blaster qui a créé un film d’animation à partir de dessins qui plonge le spectateur dans la vie des migrants depuis l’Afrique jusqu’à Calais, et puis jusqu’en Angleterre. A coté de nous, il y a également Marie BOBIN qui proposent de mixer le dessins et la musique (réalisée par son mari) à travers des concerts dessinés.

Lors de ces trois jours, nous nous sommes rendu compte que chacun a sa définition du carnet de voyage. Pour certains, un carnet de voyage est un cahier de dessin. Pour d’autres, il s’agit d’une bande dessiné. Pour d’autres encore, il s’agit d’un film, un court métrage ou ne bande son et narrative qui plonge l’auditeur dans l’univers d’un pays. Et pour Memotrips, le carnet de voyage est mobile, social et ludique.

Nous avons ainsi pu échanger avec des centaines de voyageurs afin de leur présenter Memotrips, l’application mobile qui permettait au voyageur de créer son carnet de voyage dans son smartphone, et qu’il pouvait le diffuser sur le site Web pour que ses amis et proches puissent le consulter jour après jour durant le voyage. Comme d’habitude, nous avons pu constater l’engouement provoqué lorsqu’on expliquait qu’il était possible de créé automatiquement le livre photo Fujifilm à la fin du voyage. Enfin, nous sommes toujours heureux de croiser les voyageurs qui utilisaient déjà Memotrips (de plus en plus nombreux!), avec qui nous avons pu discuter et échanger sur le fonctionnement, les suggestions et sur les nouveautés à venir.

Nous tenions à remercier chaleureusement l’organisation pour ce festival RDV Carnet de voyage auquel nous avons pu participer.

0
Gagnez votre invitation au RDV Carnet de voyage à Clermont Ferrand

RDV du carnet de voyage est une manifestation qui a lieu chaque année à Clermont-Ferrand sur le thème du carnet de voyage. Le Polydome expose plus d’un millier de documents provenant de 120 auteurs différents. Des auteurs, illustrateurs, photographes et reporters-carnettistes sont invités à présenter leurs travaux. Très axé sur le carnet de voyage papier, l’idée est de montrer les voyages sous l’angle de l’expérience humaine, à parler de la rencontre de l’autre, du respect des cultures et des différences. L’objectif de la manifestation est d’ouvrir une fenêtre sur ce support particulier qu’est le carnet de voyage, de donner à voir les nouveautés du genre, mais également de récompenser les plus remarquables.

En tant qu’acteur incontournable du carnet de voyage numérique en France, Memotrips sera présent sur un stand, à la rencontre les voyageurs et curieux venus découvrir l’alternative numérique du carnet de voyage papier.
20.000 visiteurs sont attendus durant les 3 jours qui regroupera une vingtaine d’événements tels que Le Marché du Carnet de Voyage, la bourse à l’édition, le prix du carnet de voyage International ou le prix Médecins sans Frontières.

A cette occasion, Memotrips vous offre votre place pour le salon. Pour cela, nous organisons un concours sur notre page Facebook. Pour participer au tirage au sort qui aura lieu de 14 novembre 2017, il vous suffit de taguez un ami sur cette publication avec qui vous souhaiteriez vous rendre sur le salon. Si vous êtes tiré au sort, on vous offre sa place. Rien de plus simple!

Contacts
Association Il Faut Aller Voir
Adresse : 21 rue Jean Richepin
63000 Clermont-Ferrand
Tél. : 04 73 90 80 97

URL : https://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/le-rendez-vous/

0

Même si nous digitalisons les souvenirs de voyage de milliers de voyageurs depuis deux ans grâce au carnet de voyage mobile, social et ludique, nous sommes conscients qu’un livre photo à consulter et qui passe de mains en mains lors d’une soirée entre amis est quelque chose qui ne doit pas disparaître. C’est pour cette raison que nous proposons depuis 1 an de créer en 1 clic son livre photo Fujifilm généré automatiquement à partir de son carnet de voyage digital Memotrips.

Et puis nous avons ajouté les cartes postales que vous pouvez envoyer à vos proches directement dans l’application mobile Memotrips, et puis en fin d’année dernière sont apparus les calendriers qui font un superbe cadeau de fin d’année en permettant au voyageur de se replonger dans son carnet grâce à la photo mensuelle, et enfin les tirages photos qui permettent aux voyageurs de commander l’impression de leur photo directement depuis leur carnet Memotrips.

Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, nous avons pensés aux proches des voyageurs qui ont suivi leur baroudeur préféré via Memotrips, et qui sont en manque d’inspiration pour trouver le cadeau original. Bonne nouvelle : nous avons la solution !

La carte cadeau Memotrips permet au voyageur de l’utiliser librement dans la boutique Memotrips, pour toute commande d’un livre photo ou de calendrier. Si vous avez suivi un carnet de voyage et que le voyageur n’a pas encore acheté son livre photo à partir de son carnet de voyage, faites-lui plaisir en lui offrant une carte cadeau qui lui permettra de commander son livre photo Fujifilm retraçant l’ensemble de son parcours.

Comment acheter votre carte cadeau ? Rien de plus simple ! Créez votre compte si cela n’est pas encore fait, puis rendez-vous sur https://www.memotrips.com/fr_FR/imprimer/carte_cadeau . Vous serez alors invité à saisir le montant de votre carte cadeau, puis un message personnalisé. Une fois le paiement effectué, vous recevrez un email vous confirmant la création de votre carte cadeau à imprimer à partir d’un PDF qui sera envoyé par e-mail et disponible sur Memotrips. Ce PDF contient un code que la personne à qui vous offrirait cette carte devra saisir lors de sa commande.

La carte cadeau Memotrips, c’est le cadeau original et l’assurance de faire plaisir à une personne qui utilise Memotrips !

Memotrips a eu la chance de participer au Airport Startup Day, qui a réuni 20 startups du voyage dans le terminal 2F de Roissy Charles de Gaulles, le 19 octobre 2017. Retour sur cette incroyable journée.

Dès 7h du matin, nous avons été accueillis par toute l’équipe d’ADP pour nous faire passer la sécurité et nous installer sur les stands disséminés dans le terminal. Memotrips était positionné dans l’espace Business, à l’entrée du terminal : un lieu de passage pour les voyageurs qui se rendent à leur porte d’embarquement. Sitôt installés, nous sommes partis à la rencontre des voyageurs pour leur présenter le carnet de voyage mobile, social et ludique de Memotrips.

Durant cette journée organisée par ADP, Publicis et Widoobiz, un concours de startups était également organisé. Dans ce cadre, nous avons reçu le jury sur notre stand peu après 10h pour deux minutes chrono de pitch où il a fallu expliquer le concept, le business modèle et notre vision à moyen terme. Le jury a ensuite eu deux minutes de questions pour nous challenger sur l’aspect financier, la taille de l’équipe et notre positionnement par rapport aux guides de voyage traditionnels. Durant ce pitch, face à nous, le jury était composé d’une petite dizaine de personnes dont le Président de la CCI Paris, de Paris & Co, Sandra Le Grand (Kalidéa) ou encore le fondateur de Marco Vasco.

Après cette montée d’adrénaline, nous avons repris nos échanges avec les passagers de Roissy et des personnes invitées par l’organisation pour l’événement (RATP, Accor, JD Decaux, etc.) ainsi que plusieurs personnes d’Air France et le live sur Facebook de Widoobiz.

Sur le temps de midi, nous avons reçu des plateaux repas de LaDurée (miam miam !). Nous sommes ensuite partis à la rencontre de quelques startups que nous ne connaissions pas (comme Bear) ou des amis de longue date (comme Travelwifi). Nous avons pu également apprécier la diffusion de notre clip de 15 secondes sur tous les écrans géants JD Decaux du terminal 2F. Un bon coup de pub et une visibilité maximale auprès des passagers de CDG.

D’autres délégations (Aéroports de Paris, Paris&Co) se sont succédés l’après-midi sur notre stand jusqu’à 18h, où la remise des prix étaient prévus :

  • 1erprix à Bear (réalité augmentée personnalisée) et à Groupeer (faciliter et sécuriser les déplacements en groupe)
  • 2eprix est revenu à nos voisins de stand : Adok (tablette géante rétroprojecteur)
  • 3e prix du public est revenu à Mon beau terroir (valorisation de l’agriculture).

Un cocktail s’est ensuite tenu sur place pour clôturer cette journée riche en émotions, en rencontres et en échanges. Toute l’équipe de Memotrips tenait à remercier l’ensemble des personnes qui ont participé à l’organisation de l’événement, au groupe ADP, à Publicis, à Widoobiz et particulièrement aux chaleureuses hôtesses qui ont fait un travail formidable pour aller à la rencontre des passagers et présenter les startups.

Le yield management des transports aériens défini par le voyageur lui-même.

Le yield management se définit comme la modification des prix liés à un instant spécifique (en général en dernière minute). C’est une pratique très utilisée par les compagnies aérienne, ce qui peut expliquer la variabilité d’un prix  d’un jour à l’autre.

Vous avez toujours voulu obtenir des billets d’avion à un prix défiant toutes concurrences ? alors imaginez que vous choisissiez le prix même de vos billets … C’est ce que vous propose FLYOFF , une startup qui propose un service unique et très pratique de la sélection de billet d’avion au meilleur prix. Il permet à des personnes de partir « sur un coup de tête » vers 10 destinations.

Comment ça marche ?

Les utilisateurs inscrits à FLYOFF feront une demande de prix pour les destinations qui les intéressent entre J-15 et J avant le voyage. Suite à cela, les demandes seront prises en compte et les utilisateurs seront notifiés, si une demande a est acceptée, entre J-7 et J. Une fois la demande acceptée, l’utilisateur à un délai de 3 heures pour accepter. L’utilisateur n’a plus qu’à faire ses valises.

L’avantage de ce service

Les prix vont inévitablement vous satisfaire car c’est vous qui l’avez choisi, de plus les billets d’avion sont des billets aller-retour et sans escale. Enfin c’est sans engagement, vous êtes libre de revenir sur votre décision. Rien de plus pratique et de plus simple.

Vous voulez faire une surprise à l’un de vos proches impatient de découvrir une destination ? FLYOFF vous donne aussi la possibilité d’offrir des cartes cadeaux allant de 100 à 200 euros. Ces cartes cadeaux s’appliquent sous forme de réduction sur n’importe quel « match » ou en d’autres termes, validation de prix obtenu.

Cette solution mobile permet donc aux voyageurs d’avoir un contrôle plus grand concernant leurs voyages. Il n’y a plus qu’à tester pour ses prochaines vacances!

Pouvez-vous nous présenter Helloways ?

Bien sûr ! Helloways est une plateforme Web qui permet à tous les Franciliens de trouver rapidement, et gratuitement, une balade nature autour de chez eux. Notamment (et surtout !) s’ils n’ont pas de voiture. Helloways connecte l’urbain et l’outdoor tout en permettant de valoriser les territoires et leurs acteurs économiques.

Quand est né Helloways ?

L’idée est née il y a un peu plus d’un an. C’était un week-end d’hiver particulièrement doux. Avec ma copine, nous cherchions une balade en forêt aux portes de Paris car nous en avions plus qu’assez de nous balader au Parc Montsouris ou aux Buttes Chaumont. Ces parcs sont très jolis, mais ils sont toujours sur-fréquentés dès qu’il fait un peu beau. Du coup, on a fait une recherche chez notre ami Google. Et on a mis 2h à trouver une balade qui nous correspondait. 2h !!! On s’est dit que ça n’était pas possible. C’est donc là qu’est née l’idée.

Il aura fallu 1 an pour que je commence à travailler des maquettes puis que nous commencions (avec l’objectif du hackaton) à coder les premières lignes.

Qui se cache derrière Helloways ?

Derrière Helloways, il y a 2 amis d’enfance, Jérémy et Clément (moi-même). Nous sommes amis depuis la moyenne section ! :D Il se trouve que nos parcours nous ont amené sur des compétences différentes mais complémentaires : lui, ingénieur-informaticien et moi, marketeux/designer. Nous sommes tous les 2 des grands fans de sport outdoor et, bien-sûr, de rando.

Qu’est ce que le Hackathon Tourisme vous a apporté ?

L’apport du Hackaton Tourisme a été énorme. Déjà, notre équipe. Hadidja, Carine, Nicolas et Mathieu ont été formidables. Ils ont challengé la proposition de valeur, le modèle économique et ont fait avancer le produit comme jamais. Grâce à leur apport, Helloways a fait un véritable bon en avant. En 2 jours, nous avons gagné 1 mois.

Les retours des coachs ont aussi été hyper intéressants pour affiner l’offre. Ils nous ont fait des feedbacks sur ce qu’ils aimaient ou pas, sur ce qu’ils étaient prêts à acheter ou non. C’est une chance de pouvoir se confronter directement au marché.

Bien sûr, ce prix pour la 2n place vient aussi avec son lot de bonnes surprises : des bureaux gratuits pour 6 mois, 10.000€ et un accompagnement par les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine, Eurogroup Consulting et la Javaness. C’est le cocon idéal pour démarrer un projet comme Helloways et l’amener vers les sommets.

Quelles sont vos ambitions pour Helloways ?

Grande ! :) Helloways connecte la population des grandes agglomérations avec la nature environnante. Nous envisageons donc de nous développer dans les 50 plus grandes agglomérations françaises (38 millions de personnes) puis, à terme, dans d’autres pays en Europe. Notre objectif est d’aller le plus vite possible en nous appuyant sur les métropoles, les CDT, les OT pour proposer une offre de qualité.

Helloways sera bientôt disponible. Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter sur notre site. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter ou Instagram. :)

Le tourisme est d’abord un voyage : un voyage à travers l’histoire, la géographie, les cultures. On voyage d’abord pour découvrir, observer, échanger, rêver. Les voyages des Grecs ou des Phéniciens, les périples de Nicolo, Mafeo et Marco Polo n’étaient pas très différents, mais duraient le temps d’une vie ou presque. La mondialisation existait, mais n’en portait pas encore les stigmates, ni le nom d’ailleurs. Le monde restait à découvrir. Une expansion des civilisations reposant sur l’invention et sur l’innovation technologique, la vitesse des échanges a augmenté, d’abord au rythme des chevaux, puis de la vapeur et, enfin, des moteurs à explosion (et même, aujourd’hui, électriques). Les sources d’énergie ont sans cesse repoussé les frontières des déplacements, leurs volumes et leurs fréquences.

Fermez les yeux, lecteur, et tentez d’imaginer, ne serait-ce qu’un instant, les conditions d’un voyage au début du siècle dernier. En 1900, Emile Loubet est président de la République. Le métro est inauguré à Paris, les plaques d’immatriculation sont rendues obligatoires sur les quelques centaines d’automobiles qui pétaradent dans les rues des grandes villes. C’était hier, c’était il y a si peu de temps. Les chemins de fer forment sur les terres de I’Europe occidentale un réseau particulièrement dense, emprunté par des locomotives crachant des fumées noirâtres, chargées de cette odeur tenace du charbon qui se consume.

Les routes sont encore couvertes de terre, la poussière s’élève dès les premières chaleurs, les voitures sont si lentes. Quelques amateurs de technologies bandent les roues de gomme de caoutchouc, on les appellera plus tard les pneumatiques. Le premier guide Michelin pour les automobilistes est publié. Les cols des Alpes ne cèdent pas pour autant leurs lacets aux moins intrépides des voyageurs. Les rares privilégiés qui les empruntent goûtent ces trajets comme autant d’aventures. Le Mont-Cenis, le Brenner, le Montgenèvre ouvrent les portes vers cette ltalie où il est indispensable de se rendre. Venise, Bologne, Florence, Rome, Naples, toutes ces villes attirent les touristes français, allemands ou anglais. Sentez-vous le parfum de l’expédition ?

Révolution industrielle et « droit à la paresse »

Puis le voyage a changé. Il est entré dans l’ère de la modernité issue de Ia révolution industrielle, des paysages d’usines et de fabriques, des villes qui s’étendent à la vitesse des transports qui, de l’autre côté de l’Atlantique, façonnent l’identité de I’Amérique. Les routes sont goudronnées, les voitures vont de plus en plus vite. Des lois sociales sont votées et les citoyens du monde occidental continuent d’être payés lorsqu’ils partent en congés (« Bank Holiday Act » en Angleterre, dès 1871, puis aux Etats-Unis et au Canada, multiplication des fêtes commémoratives de trois jours, Thanksgiving Day, Halloween). La liberté s’exprime. La mémoire collective retient, en France, qu’au Front populaire, en 1936, correspond  » l’An I du bonheur « , selon l’expression de Léo Lagrange, sous-secrétaire d’Etat aux Sports et à l’organisation des loisirs. On célèbre ces images devenues symboles républicains, les files ininterrompues de tandems sur les petites routes empoussiérées de campagne, les gares des grandes villes – et surtout de Paris – digérant avec peine les flots de passagers, les feux de camp, les auberges accueillant les travailleurs jusque sur les côtes et dans les vallées. En 1936, 22 des 42 millions de Français vivent en ville, tandis que 20 millions vivent encore dans les zones rurales. C’est l’âge d’or de l’État providence, qui investit dans de multiples infrastructures de transports. On prend le train, le bateau et bientôt l’avion pour découvrir le monde. De nouvelles destinations deviennent à la mode.

Vers une industrie de l’escapade

La Seconde Guerre mondiale saigne l’Europe et le monde, qui n’ont plus le cœur à rêver de l’ailleurs. Il faut attendre les années 1950 pour que les premières formes du tourisme moderne apparaissent et s’ouvrent à un plus grand nombre. L’urbanisation et l’individualisation des mobilités, avec l’essor de l’automobile, vont marquer le début du tourisme de masse. Quand I’Europe est reconstruite, des efforts sont faits pour permettre et pour organiser les vacances des plus démunis, des familles, des plus jeunes. Des améliorations techniques les accompagnent : des autoroutes sont construites, le bitume couvre la plupart des routes nationales et secondaires, les avions abolissent les distances. Les Trente Glorieuses inaugurent également l’ère de l’activité entrepreneuriale touristique, destinée à vendre des voyages et des produits finis (clefs en mains ou tout inclus), et consacrent le temps des consommateurs en quête de rêve ou d’exotisme banalisé. De nombreuses entreprises naissent, comme la FRAM (fer – route – air – mer), en 1949, pour transporter des pèlerins d’abord du Sud-Ouest de la France vers les lieux saints de Lourdes et, au Portugal, Fatimà, Ie CIub Méditerranée en 1950, Nouvelles Frontières en 1967. Les premiers charters s’envolent, des millions de touristes choisissent les plages de la Méditerranée comme refuge estival. Les campings fleurissent et les stations balnéaires se développent sur toutes les côtes, sans grand souci esthétique.

C’est le temps de l’industrialisation du tourisme. On définit d’ailleurs bientôt le tourisme comme l’ensemble des activités qui concourent aux déplacements effectués hors du domicile permanent pour des motifs d’agrément, d’affaires ou de santé. Le champ du tourisme est vaste. Il concerne désormais de nombreuses activités spécialisées (hébergements, agences de voyages, tour-opérateurs, offices de tourisme, etc.), mais aussi des activités connexes (transports, restauration, loisirs, culture et patrimoine, sports, commerces, environnement, nouvelles technologies, internet, etc.).

Source : Le Guide du Routard

Cet article fait partie du dossier été 2017

0

L’été est propice à la détente, au farniente et à la lecture d’un bon livre au fond de son transat, les pieds dans l’eau. Chez Memotrips, comme on aime le voyage, on se dit qu’un dossier sur le monde du tourisme pourrait intéresser les milliers de voyageurs qui sont déjà passé au carnet de voyage numérique, et même les autres! Au fil des mois de juillet et d’août 2017, chaque mercredi, vous trouverez des billets qui retracent l’histoire du tourisme, en France et à l’International, etc.

  1. Histoire du tourisme
  2. Le tourisme dans le monde
  3. Le tourisme en Europe
  4. Le tourisme en France
  5. La démographie dans le tourisme
  6. Impact des technologies sur le tourisme

Alors restez attentif en consultant régulièrement ce blog ou suivez nous sur notre page Facebook, Twitter et Google+ sur lesquels nous relayerons les articles de ce dossier.