Accueil Actualités J’ai testé pour vous le Twiztour

J’ai testé pour vous le Twiztour

0
twiztour_test

Samedi 21 juin, une date que l’on associe volontiers à l’été (enfin) ou à la fête de la musique. Pour moi, c’était le jour du test ! J’ai donc testé pour vous le Twiztour. Derrière ce petit nom se cache un parcours guidé avec GPS dans Paris, au volant d’une petite voiture électrique. Présentation et impressions.

Avant toute chose, il est nécessaire d’avoir le permis ou d’avoir des amis qui ont le permis. Et si vous n’avez pas le permis et que vous n’avez pas d’amis non plus, il n’y aura pas de twizy (la rime, c’est cadeau). Bref, les petites voitures électriques sont stationnées aux pieds de la Tour Eiffel, à côté des bateaux vedettes. Une fois sur place, il faut remplir un papier et une caution est à fournir : 800 euros. Oui c’est beaucoup mais une voiture, ça coûte cher ! Rassurez-vous, le montant n’est pas prélevé, la machine prend juste l’empreinte de votre carte bancaire. Les détails administratifs réglés, un petit cours rapide de conduite d’une voiture électrique s’impose.

La voiture électrique Twizy

Pour moi, c’était la première fois que je conduisais une voiture électrique. La Twizy a donc deux pédales (une pour le frein, une pour l’accélérateur), puisque c’est une boîte de vitesse automatique et pas de rétro central. Au début, c’est un peu déstabilisant (disons, les trois premières minutes) mais on s’y fait vite. La voiture est bi-place, mais petit inconvénient, le passager est derrière le conducteur. (Pour ce qui est de la description même du véhicule, je vous laisse apprécier la photo). Ah, et un avantage important à préciser tout de même, la Twizy est silencieuse. Par contre, si vous êtes fan de vitesse, ce n’est pas la peine d’essayer. La voiture a une vitesse maximale de 50 km/h. Non, on ne double pas en Twizy !

Le parcours guidé

Vous avez différents types de tours. Il peut durer une, deux ou trois heures et vous avez même la possibilité de le faire de nuit (le mardi et le samedi). Pour ma part, j’ai choisi de faire un tour d’une heure, appelé « L’incontournable ». Le GPS (installé par l’équipe Twiztour, pas besoin de ramener le sien, je précise) vous guide (c’est tout ce qu’on lui demande) à travers Paris en vous racontant de petites anecdotes sur les monuments que vous croisez. Je vous l’avoue, certaines histoires ne sont pas réellement passionnantes mais ont le mérite d’être instructives. Je suis donc partie de la Tour Eiffel, et le GPS m’a racontée l’arnaque du siècle, celle de Victor Lustig, « l’homme qui a vendu la Tour Eiffel ». Mais je vous laisse découvrir l’histoire ! Je suis passée par (dans le désordre) les Invalides, le Petit et le Grand Palais (Savez-vous les différencier ?  Je sais maintenant !) mais aussi les Champs-Elysées (Prendre le rond-point de l’Etoile en Twizy était épique, je vous le conseille).
A chaque monument, le GPS nous invite à nous arrêter pour prendre des photos et profiter pleinement des anecdotes. Et là, la Twizy offre un avantage de taille. Encore mieux que la Smart, garer la voiture électrique est un jeu d’enfant !

Une expérience originale

Faire un Twiztour est un peu cher, c’est vrai. Les tarifs vont de 25 à 75 euros selon la durée et le tour choisis. Cela dit, c’est un très bon moyen de visiter Paris, plus original que les bateaux mouches. Je vous conseille de l’essayer à trois conditions : si vous aimez conduire (ou alors si vous aimez vous faire conduire), si vous êtes curieux et si vous aimez Paris, évidemment. Ah, et je vous recommande de tester lorsqu’il fait beau, c’est tout de même plus agréable.

 

PAS DE COMMENTAIRE

Répondre

Solve : *
23 + 2 =