Accueil Non classé Les transports aériens du futur présentés à Vivatech 2017

Les transports aériens du futur présentés à Vivatech 2017

0

Jérome Colombain était ce matin à France Info pour nous parler du transport aérien selon Air France-KLM à l’heure du numérique.

À une époque où le voyage aérien est de plus en plus contraignant, entre contrôle de sécurité, un confort limité pour certains vols, en classe éco sans parler de la sur-réservation, certaines compagnies innovent pour améliorer le confort du voyageur avant et pendant le vol sur d’autres domaines. En effet, il est très difficile au moment où nous vous écrivons cet article (au lendemain sur salon Viva Technology 2017 de Paris) de remédier à tous ces problèmes tant la demande pour les vols aériens est de plus en plus forte et la sécurité une chose indispensable à notre époque dans la conjoncture actuelle.

Mais alors que va changer Air France-KLM ? Quelles idées veulent-ils mettre en place pour évoluer dans un monde où le numérique prend de plus en plus de place ? Jérôme Colombain était là pour nous le confier sur France Info.  Dans les prochaines années, il faut s’attendre à voir arriver la dématérialisation du support client et de es documents de voyage (comme sa carte d’embarquement). Voici quelques exemples de projets présentés par Air France-KLM au salon VivaTech de Paris cette année :

  • il sera possible, et c’est quasiment fait, de recevoir sa carte d’embarquement par Facebook Messenger
  • on pourra aussi dialoguer avec une intelligence artificielle pour répondre à toutes nos questions relatives à notre vol. Par un chatbot (par exemple savoir ce qu’on peut emporter ou pas dans nos bagages, ou sont nos bagages, etc…)
  • ces chatbots pourront aussi gérer les problèmes de retard d’avion, par exemple, selon que vous souhaitez rentrer chez vous en taxi, ou dormir dans un hôtel à l’aéroport, le chatbot pourra vous aider et régler ce souci.
  • l’intelligence artificielle que veut mettre en place Air France-KLM pourra aussi s’occuper de vous pour vous enregistrer automatiquement sur un vol de remplacement.

Et bien sur, comme le dit Jerome Colombain, l’avantage aussi d’un chatbot est qu’on pourra l’insulter copieusement sans s’en prendre à un employé des compagnies aériennes comme c’est le cas tous les jours.

Enfin, nous avons même appris par cette chronique que dans le futur, il sera possible de voyager sans passeport grâce à la biométrie et notamment la reconnaissance faciale. En effet, un selfie ID fera preuve de votre identité et pour le valider vous n’aurez qu’à scanner la puce NFC de votre passeport pour que tout soit en règle, mais nous n’en sommes encore pas la puisqu’à l’aéroport Charles De Gaulle cette solution est testé avec encore un contrôle du passeport pour assurer la sécurité du vol que vous prenez. 

Vous pourrez alors préparez votre carnet de voyage Memotrips en même temps que votre carte d’embarquement et votre passeport.

Le lien du podcast si vous souhaitez réécouter sa chronique : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18998-16.06.2017-ITEMA_21359726-0.mp3

Articles similaires

PAS DE COMMENTAIRE

Répondre

Solve : *
24 ⁄ 8 =