Accueil Actualités Retour sur la journée « Entreprendre et innover dans le tourisme » du 7...

Retour sur la journée « Entreprendre et innover dans le tourisme » du 7 juin 2016

0

Une prise de conscience de l’importance du tourisme dans l’économie de la France est amorcée depuis quelques années. Pour preuve, les 1.500 participants à cet événement qui a eu lieu de 7 juin 2016 à la Cité de la mode et du Design à Paris. Pour l’occasion, le bâtiment très design a été monté sur pilotis! On apprécie l’effort.

Cité de la mode et du design - 7 juin 2016 pendant la crue de la Seine

L’ouverture de cette journée a été assuré par Martine Pinville, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Nous apprenons que le tourisme représente 7% du PIB en France et que la marge de progression est encore très forte. Parmi les propositions énumérées, nous notons la création d’un city pass regroupant les transports en communs et les activités dans son smartphone. Coté innovation et startups, nous nous réjouissons d’entendre que le tourisme est intégré aux French Tech thématiques (via le Welcome City Lab et la DGE)

Mme Martine Pinville - 7 juin 2016
Direction ensuite l’Agora 1 pour une réflexion autour du bouleversement qui a lieu en ce moment dans le tourisme : digitalisation, ubérisation et économie collaborative. On nous explique le principe d’Option Way qui propose deux produits :

  • une option (sur le même principe q’une option d’achat en bourse) : permet de profiter simplement des baisses prix. Vous enregistrez une option d’achat à 800 euros pour un billet d’avion. Dès que le prix baisse jusqu’à atteindre ce prix, celui ci vous est automatiquement acheté.
  • l’achat smart : Si le prix baisse après l’achat du billet, d’Option Way récrédite la différence au voyageur.

Paris Off Seine innove dans le secteur de l’hôtel de ville. C’est un hôtel flottant sur la Seine qui aurait dû ouvrir début juin. La crue de la Seine a reporté l’ouverture des 58 chambres au mois de juillet.


IMAG0536

Hurikat, quand à lui, se définit comme le waze de la file d’attente qui vous aide à ne pas faire la queue via une logique communautaire. Le château de Versailles utilise cette solution pour réguler les flux de visiteurs.

« L’innovation n’a de sens que si l’hébergement est assuré (en terme de quantité et de qualité) »
Philippe Maudhui – Atout France

Deuxième temps fort à l’Agora pour parler de l’innovation « servicielles ». Nous retenons la startup Opitrip qui propose un moteur de comparaison des acteurs de la consommation collaborative. Cette startup très jeune ambitionne d’aller plus loin en proposant prochainement un outil de planification de son voyage, en allant piocher parmi la sharing economy pour se loger (Abritel, Airbnb, etc…), se déplacer (Blablacar, Tripndrive, …) et s’occuper (Ceetiz, Bubble Globe, …).

Après une courte pose et la rencontre de Shanti Travel et messortiesculture.com, nous assistons aux pitchs de startups. Parmi les startups présentes, retenons :

  • Cabinity, la plateforme dédiée aux séjours en cabane, qui représente 2% des nuitées en France.
  • Boatyng permet de rentabiliser son bateau en toute sécurité. Les fondateurs sont partis du constat qu’un bateau navigue 10 jours par an. et qu’il coute 10% de sa valeur neuf par an.
  • 2kids1bag fait de la location de matériel pour la mobilité des familles. L’ambition est de se concentrer sur les moments avec la familles, la startup s’occupe de la logistique.
  • Sensafood permet d’internationaliser le menu des restaurants. Pratique pour les allergiques !
  • Holibag vous garde votre valise chez un commerçant partenaire. Vous n’avez plus qu’à profiter de la ville.
  • Visiteoo qui répond à la question « et maintenant, qu’est ce qu’on fait ? »

En milieu d’après midi, au forum, nous avons pu découvrir comment le Zoo de Beauval s’est développé en 35 ans, contre les études de marchés et la frilosité des banques. Coté entrepreneuriat, France Anglets nous a expliqué concrètement les différentes étapes qu’une startup doit suivre pour lever des fonds.

La clôture de cette riche journée est assurée par Charles Pépin, philosophe écrivain.

Mr Charles Pépin - Philosophe - 7 juin 2016

Bon, on a compris que nous étions plus intelligent en vacances grâce au relâchement. Dans la vie de tous les jours, nous n’arrivons pas à vivre au présent. Les vacances nous permettent de retrouver l’épaisseur du présent. Nous partageons l’idée qu’il faut arrêter de dire  « j’ai fait tel ou tel chose, tel ou tel pays ». Vous n’avez rien fait. Vous avez simplement reçu. Arrêtons de voir le voyage comme une liste de chose à faire et de case à cocher.

PAS DE COMMENTAIRE

Répondre

Solve : *
25 + 17 =