Accueil Actualités Retour sur le Hackathon Tourisme Yvelines-Hauts-de-Seine

Retour sur le Hackathon Tourisme Yvelines-Hauts-de-Seine

0

Les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine souhaitent développer le tourisme dans la petite couronne parisienne, afin d’amener les visiteurs habitués à la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe vers des lieux moins connus mais tout aussi emblématiques de la périphérie parisienne. Pour cela, un Hackathon a été organisé dans le but de faire plancher des équipes sur les manières t’attirer des touristes vers le 92 et le 78.

Qu’est ce qu’un Hackathon ?

Un hackathon est un événement organisé par un grand groupe ou par des collectivités locales qui souhaitent innover sur un secteur en particulier. Pour cela, des équipes pluridisciplinaires (développeurs, marketing, graphistes, commerciaux) sont constituées suivant les affinités et les projets proposés par les uns et les autres. Une fois les équipes formées, elles ont quelques dizaines d’heures (en général du vendredi soir et dimanche après midi … non stop pour certaines!) pour réfléchir à un produit et à un business modèle. Idéalement, une maquette est réalisée. Chaque équipe vient ensuite pitcher devant un jury composé d’expert du domaine qui décerne des prix.

Le Hackathon Tourisme des Yvelines et des Hauts-de-Seine

Pour ce hackathon, l’objectif était d’accroître l’attractivité touristique du territoire à l’ère du digital en facilitant les rencontres et les échanges entre start-up, entreprises et acteurs touristiques locaux. Le vendredi soir, 25 équipes se sont constituées le temps d’un weekend pour certaines et au delà pour d’autres. Chaque équipe a défendu sa vision lors de pitchs de 3 min auxquels Memotrips a pu assister en tant qu’invité.
Cinq projets ont été retenu le dimanche soir. Chacune de ces équipes a reçu un prix (de 5.000 à 15.000 €) et une incubation de 6 mois pour prolonger le développement de leur solution.

Les pitchs

  1. Roadteller souhaite attirer les touristes en développant une application mobile basée sur la technologie mirrorlink (connu grâce à Waze et ses publicités ciblées qui s’affichent lorsque le véhicule est à l’arrêt). Le smartphone affiche alors les activités lorsque le véhicule de trouve à proximité de centre d’intérêts.
  2. Jefile pars du constat que personne n’aime attendre. C’est une application qui virtualise le temps d’attente pour faire autre chose en attendant. Concrètement, il s’agit d’une file d’attente virtuelle dans laquelle le visiteur s’inscrit. Ainsi, le touriste saura exactement son temps d’attente et pourra profiter de ce moment pour réaliser une autre activité sans être physiquement présent dans la file d’attente. L’ambition est d’être présent à Versailles et lors des journées « portes ouvertes » du patrimoine dans quelques semaines.
  3. Weekisto (coup de cœur Memotrips !) rend accessible le patrimoine aux touristes. Il fait vivre des départements en racontant l’histoire à travers des histoires. Weekisto c’est l’histoire partout, pour tous et tout le temps. C’est une application qui existait déjà avant le hackathon mais l’objectif de ce weekend était de travailler au niveau d’un département, alors qu’ils travaillaient auparavant au niveau des communautés de commune.
  4. La boucle Ephemere (immersion en seine) a été conçu par 3 jeunes issus du 92 (et fiers de l’être !) qui constatent que l’identité culturelle des Hauts de Seine n’est pas connue, malgré ses 35 châteaux. Ils souhaitent raconter l’histoire du 92 dans le cadre de spectacle 3D et théâtre et sont persuadés que cela fonctionnera, s’appuyant sur le succès de la nuit aux Invalides à Paris qui a accueilli plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.
  5. Bubble RDV s’attaque au manque d’hébergement attractif pendant la saison estival en mettant en place des immenses bulles accueillants une chambre d’hôtel dans des lieux insolites, afin d’offrir aux touristes la meilleure vue de Paris depuis le 92 (exemple d’hôtel éphémère sur Saint Cloud avec une très belle vue sur tout Paris). Le concept existe depuis 10 ans et est déployé surtout les continents.
  6. Gofrance est un jeu sur smartphone proposant aux touristes de capturer des points d’intérêt généraux et commerciaux en 60 heures ou 144 heures (c’est quand même plus intéressant que de capturer des Pokemons !).
  7. Avanamahe annonce que la Défense et le château de Versailles sont les deux choses que les touristes retiennent de leur visite en « banlieue ». En se connectant au wifi de son hôtel, la startup souhaite afficher une carte mêlant des activités, commerces et restaurants à faire autour de l’hôtel. Parmi les 350 hôtels recensés sur le 92 et le 78, elles ont annoncés un pilote avec Adagio Appart d’hôtel de Colombes. La société existe déjà depuis 4 mois.
  8. Render organise des parcours à thème pour faire connaitre l’histoire du 92 et du 78. Ils se basent notamment sur les cardboards de Google qui transforment le smartphone en machine à remonter le temps grâce à la réalité virtuelle.
  9. Ma virée verte (coup de cœur Memotrips !) s’attaque à la manière de faire découvrir les forêts, les sentiers et le patrimoine vert autour de Paris. La futur plateforme (déjà en partie développée) guide les parisiens dans les découvertes de patrimoine vert et d’activités « nature » à travers Facebook Messenger
  10. Drone privé (coup de cœur Memotrips !) est une société qui veut donner aux touristes le pouvoir de devenir les « Yann Artus Bertrand » du 21 ème siècle en les emmenant dans les airs, au-dessus des monuments historiques via des drones. Les touristes sont équipés d’un casque qui retransmet les images du drone qui vole en même temps au-dessus d’un bâtiment. A la fin du vol, le touriste peut repartir avec sa vidéo sur une carte SD ou à partager sur son mur Facebook.
  11. Lila guide des voyageurs d’affaire en les faisant sortir de la Défense et de Paris. Une application mobile les guide pas à pas grâce à l’opendata fournie par les départements.
  12. Reality sublime et valorise le patrimoine en visitant un lieu grâce à la réalité virtuelle grâce à des Google Cardboards (décidément, c’est à la mode!). Ainsi, plus besoin de bouger de sa chambre d’hôtel pour visiter un musée ou un monument historique.
  13. Payintech souhaite créer une offre touristique permettant de fédérer le 78 et 92 : le « Pass Ouest Parisien » : services, hébergements, commerces suivant différents axes identifiés pendant le hackathon. Il serait matérialisé par une carte (au format carte de crédit) ou par un bracelet que le touriste pourrait conserver en souvenir à la fin de son voyage.
  14. Diggin prend l’exemple de la réserve de Malakoff et s’étonne que les événements qui y ont lieu ne rencontrent pas le public attendu. Ils pensent avoir trouver la solution via une plateforme Web.
  15. Memento identifie le besoin de capturer les moments d’une journée, avec une touche d’intelligence artificielle pour le partage à des proches ou aux autres participants d’un événement.
  16. HappySeine (coup de cœur Memotrips !) veut faire de la Seine la plus belle avenue du monde : paddle, voile, kayak, brunch, etc. une multitude d’activité y sont proposées mais inconnues du public. Happyseine créé de toute pièce pendant le week end vise à proposer une plateforme web dont le leit motiv est de partager, se rencontrer et vibrer avec la Seine.
  17. Artotech : la rencontre de l’art et de la technique via par exemple des écrans hautes définition, des tablettes et de la VR.
  18. Inflyter (coup de cœur Memotrips !) accompagne les voyageurs d’affaire aériens en proposant une application mobile qui dématérialise le billet d’avion et ajoute des infos et service pour remplir des moment inoccupés entre deux vols. Par exemple, en un clic dans l’application, vous achetez un package « 2h de Golf » : le Uber vient vous chercher pour vous amener au golf, vous tapez quelques balles et vous rentrer à l’aéroport pour prendre votre avion.
  19. Helloways (coup de cœur Memotrips !) trouve les meilleures balades nature autour de Paris. « Je veux trouver une balade à moins d’1/2h de chez moi, accessible en transport en commun, en boucle ». Aucune solution ne répondais à cette question avant Helloways.
  20. Seine.stouring.com est une plateforme participative web et mobile qui reprennent l’offre touristique du 92 en mode Tinder.
  21. Grafit est une solution technique qui permet de tagguer virtuellement les murs, sans laisser de trace. Partant du constat que la moyenne d’âge des visiteurs de musée est de 44 ans, cet outil permettra à coup sûr de rajeunir les visiteurs des musées, surtout qu’il est possible de grapher sur autre chose que des murs.
  22. Proximity trouve les richesses du territoire via une application mobile branchée sur les OpenData des départements
  23. Ecofab92 vise à devenir un label d’artisanat pour faire une garantie de qualité et offrir un nouveau canal de distribution
  24. iQuest Challenge secret défense propose des jeux permettant aux touristes mais également aux parisiens de découvrir des lieux insoupçonnés dans les quartiers qu’ils fréquentent pourtant chaque jour. Le jeu en réalité augmentée imaginé durant le weekend prendra place à la Défense et fera découvrir à ses joueurs des ruches, des vignes, une partie du mur de Berlin, …
  25. Cultur’easy est une application mobile qui facilite la recherche d’activités culturelles suivant différents axes, à destination des touristes qui sont submergés d’offres et ne savent pas comment choisir la sortie culturelle qui correspondra à leurs attentes.

Et les gagnants sont …

Tout le monde ! Ayant nous-même déjà participé à ce genre d’événement, chaque équipe en ressort transformée. Les échanges, les événements et les réflexions qui s’enchaînent pendant tout le weekend ouvre l’esprit de n’importe quelle personne qui y participe. Le jury a désigné le classement des cinq meilleurs idées pour sublimer le patrimoine du 92 et du 78 à travers l’innovation et le digital.

5 ème prix : Diggin
4 ème  prix : Street art Graphit
3 ème : Happyseine
2 ème prix : Helloways
1 er prix : Avanamahe

Félicitations à toutes les équipes et aux 200 participants, et bravo pour l’organisation! Un beau dimanche soir à la Seine Musicale de Boulogne Billancourt.

PAS DE COMMENTAIRE

Répondre

Solve : *
50 ⁄ 25 =