Accueil Non classé

0

Qu’est ce que le tourisme durable ? Il y a quelques mois, l’association ATR a interrogé plus de 7.000 voyageurs sur leur perception de ce type de tourisme. Si quelques clichés demeurent, la sensibilité du grand public pour le développement durable est bien réelle et le contexte favorable a un changement de culture. Cette article faut suite à notre article publié courant 2017 sur le tourisme solidaire.

LE TOURISME DURABLE EST MULTIPLE : VRAI

Parmi les 7 000 voyageurs qui ont participé à l’étude réalisée par Agir pour un tourisme respon sable (ATR), ils ne sont que 5 % à penser que le tourisme responsable concerne essentiellement les pays en développement. 60 % estiment en revanche qu’il est possible partout, en France comme à l’autre bout du monde. Et leur perception est vaste. Pour plus de 90 % des sondés, le tourisme durable est synonyme de respect du patrimoine, de la culture et des populations d’accueil; pour 85 %, de préservation de la faune et de la flore ; et pour 60 %, voyager responsable consiste à faire des rencontres avec les habitants et à vivre à la mode locale. Pour la majorité des sondés, il ne s’agit donc pas forcément d’aider. Seulement 15 %pensent qu’il faut participer à un chantier solidaire sur place ou faire un don à une association de la région visitée pour voyager responsable.

LE TOURISME DE MASSE N’EST PAS RESPONSABLE : VRAI / FAUX

Seulement 50 % des sondés par ATR pensent que le tourisme responsable est en opposition avec le tourisme de masse et qu’il est nécessaire de voyager en petits groupes. Les voyageurs ont donc en partie compris que la taille des groupes n’est pas un critère. Le tourisme dit de masse peut être responsable si tant est que les flux soient répartis dans l’espace avec, par exemple, une valorisation des arrière-pays, et dans le temps avec, pour­quoi pas, de grandes amplitudes horaires de l’ouverture des sites permettant aux visiteurs de profiter des lumières du matin ou du soir. Les équipements touristiques intègrent aussi les solutions du développement durable, à l’image des golfs arrosés avec les eaux usées retraitées plutôt que pompées dans la nappe phréatique, ou des aéroports qui acheminent les avions jusqu’aux pistes de décollage à l’aide de tracteurs électriques.

CELA COÛTE PLUS CHER DE VOYAGER RESPONSABLE : FAUX

Pour un tiers des répondants, voyager responsable coûte plus cher. Pourtant, faire un voyage durable, c’est loger chez l’habitant ou dans des chambres d’hôtes; acheter de la nourriture chez le producteur de la région ou encore circuler avec un bus local. Donc, a priori, rien de plus cher. De plus, les hébergements engagés dans une démarche durable ont inclus leurs investissements dans le temps et ne sont pas forcément positionnés sur le haut de gamme. Le Solar Hôtel à Paris en est la preuve. Cet établissement deux étoiles, qui a bâti tout son concept autour du développement durable, affiche un tarif de 79 € la nuit. Dans un autre style, l’association La Via Natura regroupe dix-sept campings en France situés dans des sites naturels préservés. Des campings à taille humaine, en grande majorité de niveau deux ou trois étoiles, qui favorisent la vie économique locale et la préservation de l’environnement.

LES VOYAGEURS NE SONT PAS PRÊTS À FAIRE DES CONCESSIONS : FAUX

25 % des personnes interrogées par ATR estiment encore que voyager responsable est plus contraignant qu’un voyage dit classique. Ils sont en revanche de plus en plus nombreux à vouloir tenter l’expérience, à condition toutefois que cela ne soit pas trop contraignant. 94 % se disent prêts à séjourner dans un hébergement équipé d’ampoules à économie d’énergie, 89 % avec des systèmes de chauffage ou de climatisation fonctionnant uniquement pendant leur présence ou encore 80 % avec des douches à pression d’eau plus faible.

FAIRE UN VOYAGE DURABLE DEVIENT UN CRITÈRE DE PLUS EN PLUS DÉTERMINANT : VRAI

Deux tiers des sondés jugent que le tourisme responsable est un critère que devrait intégrer les professionnels du tourisme. Ils ont d’ailleurs bien compris leur intérêts puisque 90% des voyageurs pensent qu’ils tirent un bénéfice personnel du tourisme responsable comme le fait de consommer local, de participer à la valorisation des emplois locaux et à la préservation de l’environnement. Ils sont aussi très majoritairement opposés à l’idée que le voyage même responsable a forcément un impact négatif.

0

Véritable petit écrin de paix, Madère oscille entre mer et montagnes. C’est une île que l’on découvre en marchant, au rythme de la nature. Madère est un terrain de jeu immense pour les randonneurs passionnés : « levadas », forêts luxuriantes, et points de vue sur la mer. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs treks pour un voyage inoubliable.

L’île de Madère : île du paradis

L’île de Madère se trouve en plein océan Atlantique à environ 900 km du Portugal et 600 km de la côte du Maroc. Elle est réputée pour son vin, ses broderies, et surtout ses fleurs exotiques et autres fruits tropicaux. L’île de Madère est de plus en plus attrayante : avec ses paysages à couper le souffle et sa nature luxuriante, Madère attire les randonneurs du monde entier. Surnommée la Perle de l’Atlantique, son climat subtropical en fait d’elle une île baignée de soleil toute l’année où règne une douceur de vivre très convoitée.

1. Randonnée le long des levadas

Les levadas de Madère, ce sont ces petits canaux d’irrigation ou aqueducs construits pour acheminer d’importantes quantités d’eau du Nord-Ouest de l’île au Sud-Est, là où l’agriculture et l’habitat étaient plus propices. L’une des levadas les plus célèbres est la Levada do Caldeirão Verde, prolongée par la Levada Caldeirão do Inferno, avec près de 40 kilomètres de long au total. Les deux permettent une randonnée inoubliable et des points de vue à couper le souffle. En plein cœur de la forêt de Lauracées, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette randonnée pédestre est l’une des plus belles de l’île. Ce trek de difficulté intermédiaire commence à la maison Das Queimadas et se poursuit par des petits sentiers (suivre les panneaux indicatifs) et quelques tunnels où il est important d’avoir avec soi une lampe de poche. Après environ 3-4 heures de marche dans la forêt et des paysages incroyables, vous arriverez au Chaudron Vert où une magnifique cascade d’eau claire vous accueillera. Les plus courageux et téméraires pourront continuer jusqu’au « Cirque de l’Enfer » en passant par les gorges étroites de la Ribeira Grande. Ce canyon est impressionnant. Au bout de plusieurs heures de marche le long des sentiers, vous voilà arrivé à la Caldeirão do Inferno. Le cirque de l’enfer se mérite !

  • Durée : entre 3h et 5h
  • Difficulté : Intermédiaire puis difficile
  • Equipement : lampe torche, imperméable, chaussures et chaussettes de marche
  • Dénivelé : 100m

Il est également possible de faire d’autres beaux parcours le long des levadas comme la randonnée des 25 fontaines et ses multiples cascades.

2. Le Pico do Arieiro et le Pico Ruivo : le toit de Madère

Chaussez vos chaussures de randonnées et partez découvrir le sommet des rochers ! Cette randonnée de presque 14 kilomètres et de plus de 5 heures est réservée aux randonneurs confirmés. Le départ se fait de l’observatoire du Pico de Arieiro. Il suffit ensuite de suivre le chemin balisé en passant par le tunnel du Pico do Gato et de monter jusqu’au Pico Ruivo (qui est le plus haut sommet de l’île avec 1862 mètres d’altitude) où un refuge vous accueillera pour consommer quelques rafraichissements. Le sentier surplombe des falaises escarpées et le paysage est à couper le souffle, un véritable voyage d’aventures à Madère.

  • Durée : 5h
  • Difficulté : confirmé
  • Equipement : chaussures de randonnée, vêtements de sport
  • Dénivelé : 800m

Hiking trail passage from mountain Pico Arieiro to Pico Ruivo, Madeira

3. Festa da flor : entre treks et festival des fleurs de Madère

Au mois d’avril, un hommage est rendu aux fleurs magnifiques de l’île de Madère. Au cours de cette fête éblouissante mêlant couleurs et parfums, Funchal, la capitale, se remplit de chars, de locaux costumés et de milliers de fleurs. Vous pouvez ainsi partir en randonnées à la découverte du festival des fleurs de Madère accompagnés éventuellement d’un guide Atalante pour allier florilège de fleurs tropicales et randonnées découvertes sur l’île de Madère. En petit groupe, il est ainsi davantage possible d’apprécier l’ambiance si singulière de cette fête exceptionnelle. Vous pouvez commencer votre circuit par la fête entre mi-avril et début mai, puis, durant 8 jours parcourir cette île de fond en comble grâce à des treks faciles plus exceptionnels les uns que les autres : Caldeira Verde, Arco Sao Jorge, Vallee De Boaventura, Porto Moniz, Rabacal, Jardim Do Mar…

  • Durée : 8 jours
  • Difficulté : Facile
  • Equipement : chaussures de randonnée, vêtements de sport
  • Dénivelé : Entre 100 et 400m selon les jours et les treks

Flower girlands decoration, Madeira island, Portugal

Pour des vacances sportives réussies, partez à la découverte des trésors de l’île de Madère. Encore peu connue, le tourisme y est en plein boom. En tant que marcheurs invétérés, vous ne serez pas déçus du voyage et des nombreuses possibilités de treks offertes par cette île surnommée le petit paradis de la randonnée.

0

Le Chili est une destination de charme qui séduit les bourlingueurs assoiffés de paysages différents de ce qu’ils voient d’habitude. Peu importe le goût de ces derniers, ils y trouveront leur compte dans le pays, car celui-ci recèle des plaines désertiques, des villages typiques ou des forêts immenses. Pour commencer le séjour au Chili, la ville de Santiago est incontournable. De ses musées à ses marchés, les choses à voir dans cette région ne manquent pas. Il vous est recommandé de visiter la Moneda qui vous impressionnera de par son bâtiment aux architectures néoclassiques et sa riche histoire. Par contre, il est impossible de passer à Santiago sans s’attarder au Cerra San Cristobal, là où se trouve la grande statue de la Vierge Marie. Vous pourrez gagner cette colline à pied ou par funiculaire. Arrivé sur le lieu, vous jouirez d’une vue spectaculaire sur toute la cité.

À Valparaiso pour humer l’ambiance vivifiante du Chili

Poursuivez votre route jusque dans le centre de Valparaiso. L’ambiance nocturne et la vie artistique sont les choses que les voyageurs apprécient beaucoup à cet endroit. De ce fait, vous rencontrerez les plus belles fresques au Cerro Bellavista ou au Cerro Polanco, là où les graffeurs les plus connus ont laissé leur trace. À part cela, plongez dans l’univers fascinant de Pablo Neruda à la Sebastiana. La maison de cet artiste, transformée en musée a été construite sous forme de paquebot et dispose d’une bibliothèque et d’un atelier où sont exposés ses objets. Vos séjours au Chili se complètent par la découverte des différents quartiers de cette région qui sont perchés sur les montagnes et proposent tous un panorama sur l’océan Pacifique. De même, vous pouvez terminer la balade autour des plages de Quintay tout en appréciant l’atmosphère douce et pure de ce village.

S’arrêter sur plusieurs recoins de la Carretera australe

La Carretera australe relie les villes de Puerto Montt et de Villa O’Higgins. Cette route est très fréquentée par les touristes, car elle renferme de paysages incroyables allant de magnifiques fjords à l’eau translucide et forêts denses aux glaciers bleutés. Séjournez au Chili pendant quelques semaines et vous vivrez certainement une expérience inouïe au cours de votre périple. Parmi l’endroit à découvrir dans ce secteur, le parc national de Queulat est un excellent choix pour se dépayser au cœur d’une nature sauvage entourée de cascades, rivières et de glaciers. De l’autre côté, la rivière de Futaleufu attire les passionnés de sports nautiques puisque c’est une destination par excellence pour faire du rafting. En revanche, il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience en ce sport pour y participer étant donné qu’une bonne condition physique suffit pour faire avancer le canot. En outre, vous y observerez des Indiens mapuches s’amusant à pêcher la truite. Cette activité s’agit de leur pratique ancienne qui consiste à obtenir le poisson et à le relâcher rapidement.

0

Tuyau d’arrosage dans chaque main, casquette en plastique vissée sur la tête, tout le monde s’asperge allègrement… pour leur plus grand plaisir! À Rangoun, la capitale de la Birmanie, pendant Thingyan le Nouvel An bouddhiste, du 12 au 16 avril – pas question de passer entre les gouttes: l’enthousiasme est proportionnel au degré d’humidité. Karcher, lance à incendie, pistolet à eau, bouteille … Tous les outils sont bons pour tremper les badauds échaudés par les 40 °C ambiants.

Pourquoi cet étrange rituel ? Symboliquement, l’eau lave les péchés de l’année écoulée, et apporte paix et chance pour l’année à venir. Les bouddhistes, qui représentent 90 % de la population, descendent en masse dans les rues pour célébrer cette fête qui marque la fin de l’année scolaire et le début des vacances d’été. A l’arrière des pick­up qui sillonnent les villes, des dizaines de jeunes en longyi – le sarong traditionnel-, dansent au son des derniers tubes occidentaux et birmans.

Dans ce pays où près de 45 % de la population a moins de 25 ans, l’ambiance s’apparente à celle des soirées à Ibiza. Une analogie qu’apprécierait peu le nouveau gouvernement, mis en place en avril dernier: celui-ci a exhorté les fêtards à« respecter la tradition». Comprendre: porter des vêtements «décents» et réduire la consommation d’alcool. Au dernier jour des festivités et jour officiel du Nouvel An, la musique cesse. En bordure des lacs, les Birmans relâchent des poissons pour améliorer leur karma, se rendent à la pagode pour déposer des offrandes, partagent le repas en famille et prennent de bonnes résolutions pour l’année à venir.

0

« Ce n’est que le début!», annonce Alix Gauthier, cofondatrice de Copines de Voyage, une agence spécialisée dans les voyages à destination des femmes qui veulent voyager mais qui n’ont personne pour les accompagner. «Plus la communauté grandit, plus nos membres sont prescripteurs et plus les réservations affluent », précise Alix Gauthier. Avec sa communauté forte de 220 000 membres et en proposant des produits toujours plus insolites, comme un stage de survie en Amazonie avec un ancien militaire, Copines de Voyage se démarque clairement de la concurrence.

Mi-agence, mi-réseau social

Si la production orientée fun de Copines de Voyage séduit-la start­up a lancé la marque mixte Petits trip entre amis, destinée aux trentenaires, pendant l’été- d’autres s’intéressent à des solos en particulier : les célibataires (qui, selon l’lnsee, étaient 18 millions en France en 2016). «Cpournous a 15 ans d’existence», explique Gilles-Marie Stauff, co-fondateur de l’agence, qui propose des voyages pour ces derniers. « Au début, il a fallu déringardiser le concept. Des couples se forment pendant nos voyages, mais ce n’est pas la promesse de l’agence.

On offre des produits packagés qui favorisent la convivialité. Notre communauté compte 180.000 membres, soit le nombre de clients partis avec nous depuis 15 ans. »

Allier réseaux sociaux et produits touristiques, la formule gagnante? Dès 2012, Sarah Lopez et Aude Parlebas, fondatrices des · Covoyageurs.com, donnent une dimension communautaire à leur agence spécialisée dans les voyages d’aventure pour les solos. « On a développé un réseau social qui permet de voir qui est intéressé par un voyage ou qui a réservé», précise Sarah Lopez. Aujourd’hui, les Covoyageurs se retrouvent pour des randonnées en Albanie ou des circuits en Ouzbékistan. «On a lancé une formule monoparentale ou encore Papys&Kids pour les vacances avec les grands-parents. On essaie d’être précurseur. »

Et les agences traditionnelles ?

Rares sont les agences traditionnelles à investir le créneau. Les voyagistes TUI et Jet tours programment des séjours pour solos ou familles monoparentales, dans des clubs qui peuvent être dédiés. Les Villages Clubs du Soleil ajustent pour leur part leurs prix aux parents voyageant seuls avec un enfant ou plus. Des opérateurs non-traditionnels tentent aussi leur chance, sur la pointe des pieds. Meetic organise par exemple ses propres voyages depuis 2016. Mais le célèbre site de rencontres se contente d’une poignée de départs sur l’ensemble de l’année. Le marché du voyage en solo n’est pas si facile. Certains y ont déjà lais­sé des plumes, comme l’agence fran­çaise Opensworld, créée en 2013 et radiée au mois de juin dernier…

0

Chaque année, le Brésil accueille des millions de voyageurs qui séjournent dans la ville de Rio de Janeiro afin de profiter pleinement de ses belles plages. Mis à part les stations balnéaires de cette municipalité, ce pays possède d’autres attractions touristiques fascinantes.

Le Brésil, une adresse par excellence pour les amoureux de croisières

Vous aimez faire des croisières dans un cadre paisible et exceptionnel ? Lors de vos voyages Brésil, vous pouvez effectuer une activité de ce genre dans la baie de Guanabara. Il serait encore plus intéressant si vous naviguiez dans un bateau qui vous propose des services de restauration. De cette façon, vous vivrez un véritable moment de détente et de farniente tout en goûtant à diverses spécialités locales. Durant votre parcours, vous aurez une vue à couper le souffle sur la ville de Rio de Janeiro et ses différents sites touristiques tels que le mont du Pain de Sucre, la plage de Copacabana, le quartier d’Urca ainsi que la statue du Christ Rédempteur. Cette promenade maritime vous donne également l’occasion d’admirer la station balnéaire de Niterói, la forteresse d’Anhatomirim, etc.

Faire une randonnée pédestre dans l’immense jungle amazonienne

Le Brésil est une destination de prédilection pour les amoureux de la nature. En effet, durant votre séjour dans ce pays, vous avez l’opportunité de réaliser une randonnée au cœur de l’Amazonie, l’une des plus grandes forêts tropicales de la planète. Afin d’explorer cette jungle dans les meilleures conditions lors de vos voyages Brésil, il est préférable de vous faire accompagner par un guide local. Celui-ci vous aidera, par exemple, à trouver différentes espèces d’animaux difficiles à débusquer. Il vous enseignera également diverses méthodes pour survivre en plein milieu sauvage comme soigner une diarrhée par l’intermédiaire de quelques lianes, construire un abri avec des branches, etc. Pendant votre périple dans ce lieu naturel, vous vivrez un dépaysement total, car vous n’entendrez que des cris de singes ou d’oiseaux et vous ne verrez autour de vous que d’innombrables arbres verdoyants de toute sorte.

Découvrir l’une des plus grandes fêtes du Brésil

Mis à part les croisières de plaisance et la randonnée pédestre, le Brésil possède d’autres atouts pour vous séduire. En effet, ce pays organise chaque année des évènements, dont l’un des plus impressionnants est le carnaval de Rio de Janeiro. Celui-ci a lieu tous les ans pendant les 4 jours précédant le mercredi des Cendres. Quand vous assisterez à cette fête lors de vos voyages Brésil, vous verrez, dans les rues, beaucoup de gens qui dansent au rythme des batucadas. Si vous le souhaitez, vous pouvez leur rejoindre et profiter d’un instant de gaieté et de distraction avec eux. Au cours du carnaval, vous aurez aussi l’occasion de contempler des défilés de chars allégoriques bien décorés dans le sambodrome (une avenue entourée de gradins). Vous y trouverez également des personnes portant des costumes faits à partir d’os, de paillettes et de plumes, offrant alors un spectacle de couleur et de lumière.

0

Peux-tu te présenter en 140 caractères ?

Hugo Bazin, voyageur aguerri mais surtout co-fondateur de tictactrip !

Explique-nous ton concept ?

TicTacTrip est un comparateur de bus, train et covoiturage proposant des trajets uniques à des prix introuvables ailleurs. Des trajets tels que Paris-Lecce sortent à partir de 50€ sur tictactrip.eu, soit 5 fois moins que sur d’autres comparateurs. Des villes non reliées entre elles auparavant le sont aujourd’hui grâce à notre mapping de l’Europe unique. Par exemple, un Perpignan-Bayonne est disponible en bus chez nous !

Comment l’idée t’est-elle venue ?

J’ai rencontré mon associé Simon lors de mon master en entreprenariat. Nous avions tous les deux l’envie de conduire un business dans le secteur touristique et notre rencontre a concrétisé cette idée et donné naissance à tictactrip !
De par nos expériences de voyages, nous nous sommes rendus compte qu’il était compliqué de trouver le meilleur prix et la manière la moins chère d’aller d’une ville A à une ville B.
Nous perdions notre temps sur plusieurs sites, essayant de combiner les moyens de transport à la mano, faisant une estimation souvent fausse du prix total du trajet.
Pour nous faire une place sur le marché du voyage, nous avons remarqué une faille au sein des comparateurs : que ce soit comparateur de bus, avion ou même multimodal, aucune combinaison entre les moyens de transport n’était effectuée. Comment être sûr que l’on bénéficie des meilleurs prix si l’on ne nous propose pas pas l’ensemble des possibilités existantes ?

Qui est derrière ce projet ?

Simon Robain, CEO et co-fondateur, data scientist qui crée les algorithmes de maximisation de trajets, geek amoureux de l’aventure.
Hugo Bazin, COO, co-fondateur, business développer qui négocie tout ce qu’il peut pour proposer les meilleurs tarifs à nos clients, un aventurier amoureux de la nature.
Nous formons aussi une équipe de stagiaires motivés dans différentes spécialités pour nous aider à développer le projet.
Notre point commun ? Nous sommes tous passionnés de voyages !

Les chiffres clés ?

Tictactrip c’est :

  • 3 700 villes ;
  • 31 pays d’Europe ;
  • 50 millions de liaisons ;
  • plus de 200 entreprises partenaires.

Les actus à venir ?

La nouveauté imminente est l’intermodalité. Il sera très bientôt possible de réserver un trajet combinant différents moyens de transports afin de relier les petites villes aux plus grandes agglomérations de toute l’Europe de la meilleure façon possible.

Un dernier mot ?

Voyager est si enrichissant, partir devrait être simple et accessible à tous. C’est notre philosophie et c’est en ce sens que nous développons tictactrip.
A plus dans le bus ! A demain dans le train ! Bon partage en covoiturage ;)

0

Vous avez pris l’habitude de partager quelques vidéos de vacances sur les plateformes vidéo? Memotrips a une bonne nouvelle !

Vous pouvez désormais inclure dans vos carnets de voyage Memotrips les vidéos que vous aviez déposé sur Youtube, Dailymotion et Vimeo. Pour cela, rien de plus simple : il suffit d’indiquer le lien de votre vidéo dans la description de votre étape. Votre lien sera ainsi cliquable et redirigera vers la vidéo sur la plateforme vidéo. Mais surtout, Memotrips inclura automatiquement la vidéo dans votre galerie photo et vidéo de votre étape. Ainsi, les personnes qui consultent votre carnet pourra visualiser directement vos vidéos en restant sur votre carnet Memotrips.

Pour inclure des vidéos dans votre carnet, commencez par uploader votre vidéo sur Youtube, Dailymotion ou Vimeo. Prenez garder à rendre votre vidéo public (sinon cela ne fonctionnera pas). Ensuite, copiez le lien qui vous permet de visualiser la vidéo dans le texte de votre étape. Validez, c’est terminé ! Vous pouvez bien sûr mixer des vidéos provenants de différentes plateforme de partage vidéos sur une même étape (par exemple des vidéos provenant de Vimeo et Youtube).

Attention à bien prendre les liens corrects de votre vidéo. Voici des exemples de liens valides :

Exemple d’étapes qui incluent des vidéos :

0

Riche en attraits touristiques, le Sri Lanka est une île qui vous émerveillera au cours d’un voyage. Si vous décidez de vous envoler pour ce pays, ne manquez pas de visiter les réserves et parcs nationaux se trouvant au sud.

Le parc national d’Uda Walawe

Moins fréquenté que le parc national de Yala, le parc national d’Uda Walawe est une aire protégée intéressante à inclure dans votre circuit Sri Lanka. Pour y aller, il suffit de vous rendre au sud du pays. Le parc se trouve à près de 28 km de la ville d’Embilipitiya. Pour avoir le privilège d’y entrer, il faut payer environ 3 000 Rs par adulte. Une fois à l’intérieur du site, vous aurez l’opportunité d’observer divers animaux dans un décor aux airs de savanes africaines. La faune locale est constituée principalement d’éléphants, mais il est possible que vous aperceviez d’autres mammifères durant votre expédition. Les buffles et les biches viennent parfois s’abreuver à la rivière Walawe. Il n’est pas rare que les singes et les cerfs les y rejoignent également. En outre, si vous êtes attentif, vous discernerez sûrement des crocodiles se faufilant entre les animaux. Bizarrement, ces derniers restent sereins malgré le passage de ces reptiles.

La réserve forestière de Sinharâja

À environ 80 km du parc national d’Uda Walawe, il y a la réserve forestière de Sinharâja. En visitant cette dernière lors de votre circuit Sri Lanka, vous aurez la chance de vous évader au cœurd’une jungle luxuriante rappelant les aventures d’Indiana Jones. À cause de la densité de la végétation locale, il est assez difficile de repérer les animaux. Cela dit, il est possible que vous aperceviez des oiseaux dans les arbres. Pour information, les pirolles de Ceylan affectionnent particulièrement les arbres à feuillage persistant. Vous les repérerez grâce à leur chant. Parfois, les pirolles de Ceylan émettent un son râpeux. D’autres fois, leur chant est plus aigu. En outre, tout comme les pirolles de Ceylan, les cratéropes de Ceylan aiment se loger dans les arbres à dense feuillage. D’ailleurs, ces oiseaux y font leur nid. Leurs couvées comprennent, généralement, 2 ou 3 œufs de couleur bleu-vert.

Le parc national du Bundala

Pour terminer votre circuit Sri Lanka, faites une étape au parc national du Bundala. Ce dernier constitue un véritable refuge pour les oiseaux aquatiques en quête de terre chaude pour passer l’hiver. Par ailleurs, chaque année, cette aire protégée accueille de nombreux flamants. Mis à part cela, ce site n’est pas seulement dédié à l’avifaune. Il est aussi l’habitat d’animaux comme les éléphants et les léopards. Lors de vos excursions, vous apercevrez également des sambars et des sangliers. Pour ce qui est des points d’eau de la réserve, ils font office de havre pour quelques poissons-laits, crocodiles des marais et tortues marines. Côté flore, le parc national du Bundala n’a rien à envier aux autres aires protégées sri-lankaises. Pendant votre escapade, vous y verrez un décor constitué de mangrove, d’arbustes épineux et de grands arbres, dont le margousier. C’est certainement grâce à cette riche biodiversité que ce parc est classé comme une réserve de biosphère par l’UNESCO.

 

0

Le Canada est un pays où il fait bon voyager. Entre ses paysages montagneux et ses panoramas maritimes, la nation à la fleur d’érable enchante les randonneurs qui s’engagent sur ses sentiers. En route pour découvrir le meilleur trek canadien lors d’un voyage aventure !

Contraste et originalité dans l’Ouest canadien

Partant de Calgary jusqu’à Vancouver, ce trek d’une durée de 17 jours surprend par la diversité de ses panoramas, caractéristique typique du pays.

Départ de Calgary donc, petite ville qui accueille chaque année un célèbre festival de rodéo, pour se diriger vers les Rocheuses et plus précisément le premier parc canadien jamais créé : Banff. Et si la Plaine des Six Glaciers est LA randonnée incontournable, d’aucuns diront « touristique », à faire, elle n’en reste pas moins un délice pour les yeux. Le départ du sentier se situe au niveau du Château Lake Louise, sur les rives du lac du même nom et se termine sur une vue panoramique… mais qui se mérite ! Pour l’atteindre, les randonneurs devront affronter un bon
kilomètre d’une montée particulièrement ardue ! Le sentier pédestre n’est pas des plus faciles et il faudra bien s’équiper – chaussures de marche, eau, pique-nique et, selon la saison, vêtements chauds – pour le terminer !

Direction ensuite le Parc de Jasper. Les touristes doivent garder à l’esprit que le Canada est un très grand pays – sa superficie est 18 fois supérieure à celle de la France – et que certaines distances ne peuvent se parcourir autrement qu’en voiture. La bonne nouvelle est que les road trip dans l’Ouest canadien sont jalonnés de nombreux lacs, cols et cascades et qu’il n’est pas rare d’y croiser des animaux sauvages tels que les wapitis – un parent éloigné du cerf – des ours noirs et même des chèvres sauvages notamment sur la célèbre Icefield Parkway, route qui sépare les deux parcs. A Jasper, un sentier pédestre de 10 km attendra les randonneurs embarqués dans ce voyage d’aventures ! Au menu : marche le long du canyon Maligne où les voyageurs observeront de magnifiques gorges.

Le Canada et ses chutes d’eau

Célèbre pour ses chutes du Niagara situées à l’est du pays, le Canada propose également à l’ouest de jolies perles naturelles à découvrir, notamment celles de Dawson et Helmcken sur le lac Clearwater. Lors d’une randonnée aquatique en canoë face aux montagnes, les voyageurs pourront voir, selon la saison, des saumons remonter la rivière à travers ses eaux limpides.

Le parc de Garibaldi n’est pas en reste, offrant aussi aux randonneurs de magnifiques chutes d’eau nommées Brandywine et Nairn. Le trek à l’intérieur du parc, jusqu’au lac éponyme, demandera entre 5 et 6 h pour parcourir les 18 km.

Pacific Rim sur l’île de Vancouver, la merveille de l’Océan Pacifique

Sur l’île de Vancouver, les touristes devront absolument découvrir un lieu incontournable : le parc de Pacific Rim et son Wild Pacific Trail. Véritable randonnée à coté de l’océan, considérée
comme un « essentiel » pour des voyagistes comme Huwans Club Aventure, ce sentier pédestre peut se diviser en trois boucles. La première, Artist Loop vous permettra de surplomber les vagues et de les voir s’écraser contre les falaises, littéralement, sous vos pieds. La seconde Rocky Bluffs, boucle qui s’enchaîne naturellement avec la précédente, offre aux touristes partis au Canada pour y découvrir ses richesses, l’occasion de voir les phoques surfer sur l’eau. La dernière, la Lighthouse Loop sera la randonnée parfaite pour assister à un magnifique coucher de soleil.

Enfin, les touristes visitant le parc de Pacific Rim devront absolument faire un arrêt à Cathedral Grove pour observer des arbres vieux de 1 000 ans !

Pour conclure ces vacances au Canada, direction Victoria puis Vancouver pour un retour en France.

Idéale pour un premier circuit d’aventures, cette expédition n’est pas sans rappeler les tours proposés par des voyagistes comme Huwans clubaventure avec des voyages au Canada et des randonnées pédestres entre terre et mer. Une bonne façon de découvrir le pays pour ceux qui souhaiteraient être accompagné d’un guide durant leur périple. Et pour vous donner l’eau à la bouche, vous pouvez d’ores et déjà découvrir des informations sur les parcs nationaux sur ce site.

Votre séjour au Canada est quasi-organisé, il ne reste que votre valise à préparer ! Vous pourrez ensuite nous raconter votre voyage en nous laissant un commentaire !

Si vous voulez par ailleurs découvrir le prochain plus long sentier du monde qui se trouvera au Canada, c’est par ici.