Accueil Voyageurs connectés

0

Chez Memotrips, on aime les carnets de voyage. Tous les carnets de voyage alors on regarde souvent ce qui se passe et les innovations permettant de mieux conserver et partager ses souvenirs de voyage. Nous avons découvert MyMinuteTrip il y a quelques jours.

Après une première expérimentation en avril 2018, Philippe Berthelot et Johann Prod’homme lance leur carnet de voyage vidéo. La start-up cherche à apporter une nouvelle expérience aux touristes, en leur proposant d’organiser leur voyage eux-mêmes grâce à des courtes vidéos. A l’heure actuelle, MyMinuteTrip propose 800 vidéos et 400 utilisateurs sur toute la France.

Pour comprendre le fonctionnement du site, Johann Berthelot explique qu’il s’agit d’uune application faite pour retrouver les codes des services de vidéos à la demande, mais sur le thème du tourisme. Une fois l’application installée, le système de géolocalisation du smartphone prend le relais pour proposer des activités dans un périmètre réduit en les présentant sous forme de vidéos d’1 minute.
Le choix de la vidéo pour ce carnet de voyage n’est pas anodin. Si l’entreprise a choisi d’axer sur ce format, c’est qu’il est en pleine explosion et permet de toucher l’ensemble du secteur du tourisme. « D’ici 2020, 80 % des flux internet globaux seront liés à la vidéo. C’est un format international par essence, qui nous permet de transmettre les infos en très peu de temps », explique Johann Prod’homme.

Prochaine étape pour la petite équipe : développer un algorithme qui permettra d’organiser un voyage personnalisé, en fonction des contraintes, que ce soit la présence d’un bébé ou les moyens de transport.

0

Tony Wheeler a dit « Tout ce que vous avez à faire c’est décider de partir. Et le plus dur est fait ». En citant cette phrase, Tony Wheeler a très certainement omis les galères qui précèdent le départ en voyage ! En effet, préparer un voyage demande beaucoup d’organisation et de temps : chercher un logement, comparer les prix, planifier les activités… Nombreux sont les voyageurs qui abandonnent à peine ont-ils eu l’idée de partir. Pour vous aider dans vos préparatifs, nous vous avons déniché votre futur compagnon de voyage préféré : Best-itinerary.

Des itinéraires gratuits réalisés grâce à l’expérience des voyageurs

La plateforme Best-itinerary met à disposition des voyageurs une multitude d’itinéraires gratuits et préparés avec amour par leurs équipes de baroudeurs professionnels. Cette plateforme a été conçue pour les voyageurs en manque de temps, d’inspiration ou tout simplement d’organisation.
Vous trouverez sur Best-itinerary une diversité d’itinéraires : des road-trip dans la jungle pour les aventuriers, des découvertes d’îles paradisiaques pour les « Robinson Crusoé », des circuits dans les montagnes pour les sportifs ou encore des visites de lieux touristiques pour les plus classiques… Il y en a pour tous les goûts.

Avec Best-itinerary, finis les millions d’onglets ouverts en même temps !

Avec la digitalisation, nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser internet pour organiser nos voyages. Souvenez-vous, lors de la préparation de votre dernier voyage, lorsque vous consultiez un nombre incalculable d’itinéraires sur internet, avec vos 50 pages ouvertes, votre ordinateur en surchauffe et votre bout de papier griffonné de partout. Vous vous souvenez ?
L’équipe Best-itinerary vous fait la promesse que cela n’arrivera plus. L’objectif de cette plateforme est d’allier clarté et praticité. Vous retrouverez sur une seule et même page toutes les informations nécessaires à la bonne préparation de votre itinéraire : la durée du séjour, les différentes étapes, les temps de trajets, les lieux à visiter, etc.

De nouveaux itinéraires sont créés chaque jour et de nouvelles destinations sont déjà en cours d’exploration. Si vous souhaitez consulter les différents itinéraires proposés par Best-itinerary, rendez-vous sur le site : Best-itinerary

0

Voyager tout en faisant une bonne action au profit d'associations. Vous en rêviez, ils l'ont fait! On vous présente Solikend.

Solikend est un nouveau site web qui propose une offre solidaire étonnante : réserver des nuits dans une sélection d’hôtels de rêve dont le montant est 100% reversé au profit d’associations.
Surprenant ? Ce concept solidaire inédit, soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du dispositif Tourisme Innovant, a été imaginé et conçu par une jeune équipe basée à Biarritz.

Le principe : des hôteliers aux valeurs citoyennes se mobilisent en offrant gracieusement des nuitées pour la solidarité. Pour en profiter, vous réalisez une réservation dont le paiement est intégralement reversé à l’association de votre choix.

Ainsi, 7 établissements de la région dont Les Baigneuses à Biarritz, La Villa Seren à Hossegor ou bien encore Le Boutique Hôtel à Bordeaux se lancent dans l’aventure pour apporter leur aide à 3 associations hautes en valeurs : La Croix Rouge, Life is Rose et du Flocon à la Vague. Pour ces hôteliers, il s’agit de mettre en place une démarche solidaire dans un cadre RSE, tout en bénéficiant d’un intérêt promotionnel sur l’opération et d’une valorisation de leur image de marque.

Intéressé ? Rendez-vous sur www.solikend.com pour découvrir les 7 hôtels participants, et réservez vos premières nuits solidaires entre le 24 janvier et le 15 mai 2018 !

 

0

Nous vivons dans une époque ou l’avis, le classement de tout et de rien sont omniprésent. Aujourd’hui Memotrips vous présente un très bon concept, Flight Report. C’est une startup qui a créé une plateforme qui compile tous les avis sur différents compagnies aériennes et selon les vols.

Créé en 2011 par deux jeunes personnes passionnés de voyage qui souhaitaient aider et conseiller les futurs voyageurs, Flight Report est un site répertoriant les avis qui ont été laissé sur des compagnies aériennes par des personnes ayant déjà voyagées sur leurs lignes.

Là où certains sites se contentent de demander simplement une note, Flight Report propose un avis composé d’un descriptif narratif et de photos à l’appui de toutes les étapes d’un vol, depuis l’aéroport de départ jusqu’à l’aéroport d’arrivée, en passant par l’attente, les bagages, le confort de l’avion ou la bienveillance des stewards. À la fin de la feuille d’avis, un verdict est présenté avec les notes données pour chaque étape. 

Ceci est réalisé pour chaque compagnie aérienne mais aussi pour chacun de ses vols. Vous pouvez ainsi retrouver un vol spécifique que vous prenez peut être dans peu de temps et savoir si celui ci est de bonne qualité, s’il n’y a aucun problème. 

Le site est présenté de telle manière que l’information est rapidement trouvée, mais aussi via des partenariats pour trouver des billets d’avion moins cher. Flight Report se place donc comme un pionnier dans ce domaine, puisqu’il s’agit de la première startup à avoir créé ce type de service exhaustif. Fort de sa communauté, Flight Report s’étend rapidement pour les voyageurs privés et  professionnels.

Lors de certains événements ou alors dans certains aéroports,  la startup propose des rencontres entre les membres de Flight Report afin de pouvoir « mettre un visages un pseudo », le but étant aussi de discuter et de partager des conseils, des anecdotes avec des travelers tout comme vous.

Alors, grâce au blog de Memotrips, n’hésitez pas à utiliser toutes les startups qui font le voyage de demain comme Flight Report. Le voyage du futur ne sera que plus facile grâce à tous ses outils de conseils, d’avis, d’aides, de création pour vos prochains périples.

0

Après pendant 3 ans sur un poste de consulting dans le secteur de la chimie, Nicolas Tranchant décide de s’orienter vers le tourisme, secteur qu’il ne connaissait pas. A travers ces voyages, il a été confronté à un problème récurrent et partagé par ses proches : le tourisme privé et le tourisme d’affaires perdent le côté humain. Il a alors l’idée de faire sortir les touristes des sentiers battus grâce à sa plateforme : Widetrip.

Ce site web permet aux touristes de s’immerger dans une culture plus locale. Une année complète a été nécessaire pour développer le site web et surtout dénicher une centaine d’expériences en Ile de France, auprès de professionnels ou d’amateurs (des guides autour d’une passion) désireux de faire partager leur passion à des touristes de passage. Il est effectivement important de proposer au lancement d’une marketplace comme Widetrip des visites et artisans pour ne pas donner aux visiteurs une impression de coquille vide.

Au-delà des traditionnels guides, la plateforme propose également de partager un moment avec des artisans (par exemple un brasseur de bières). Ces rencontres entre locaux et touristes permettent de créer du lien social et intergénérationnel.

La prestation est proposé aux particuliers mais également aux entreprises souhaitant proposer à leurs salariés un team building original à travers par exemple une chasse aux trésors dans un quartier particulier de Paris.

Une campagne de crowdfunding a été menée durant l’été 2017 sur le site Ulule.  Les objectifs ont été largement dépassés puisque le projet a été financé au hauteur de 114%. Cette campagne permettra de rendre les activités accessibles à tous, et de s’étendre au-delà de l’Ile de France.

0

FlightRadar c’est la nouvelle plateforme qui vous permet de suivre les avions au dessus de votre tête.

Flightradar24 est un site web créé en 2007 par la société suédoise Svenska Resenätverket AB et dont la vocation est d’afficher des informations en temps réel sur les vols d’avions commerciaux grâce aux données transmises par le transpondeur ADS-B équipant les aéronefs. Positionné sur une carte interactive, chaque avion en vol est représenté. En cliquant dessus, vous connaîtrez l’ensemble des détails, comme par exemple, la ville de départ et d’arrivée, la compagnie aérienne ainsi que le modèle de l’avion.

Flightradar24 couvre plus de 90 % de l’Europe et offre une couverture partielle des États-Unis, du Canada, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Brésil, du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord, du Japon, de l’Ukraine, de la Russie, de la Biélorussie et de nombreux autres pays. Vous pourrez aussi suivre un historique des vols si vous avez encore le numéro de vol ou de série de l’avion.

FlightRadar vous donne la possibilité de voyager avec votre smartphone puisque le service est disponible sur l’AppStore et sur le PlayStore. Cette société ne cesse de s’accroître et il est fort plausible que d’ici quelques années, il couvre l’ensemble du globe. Pourtant, le problème principal dans ce cas est le retard des mises à jour (dans certains cas, elles sont réalisées manuellement), ainsi qu’un manque de transparence quant au lieu où se trouve l’avion à certains moments précis.

De plus, l’idée de garder contact et de savoir ce que font vos proches est donc aussi présente. En effet, pour les parents inquiets, ils peuvent alors suivre le vol de leurs enfants afin de savoir si tout se passe bien, ensuite à leur arrivée il n’y a plus qu’à s’abonner au carnet de voyage Memotrips de son enfant pour pouvoir suivre son périple. FlightRadar et Memotrips : c’est l’atout sécurité de vos voyages.

Alors n’hésitez plus, avant de partir, inspirez vous grâce aux carnets de nos voyageurs, prenez des idées et découvrez l’avion ou la compagnie aérienne que vous prenez ainsi que son itinéraire.

0

Les vacances étaient enfin arrivées ! Nous les attendions avec impatience, surtout mon fils qui avait hâte de voir la mer mais aussi de la faire découvrir à son complice de toujours : son doudou. Mais voilà, doudou a été perdu quelque part et c’est sans lui que nous sommes rentrés à la maison. Mais c’était sans compter sur la présence d’une super maman…

Le grand départ

Après des semaines de préparation, toute la famille était enfin prête à partir en vacances. Direction le sud. La mer, la plage, les châteaux de sable n’attendaient que nous. A moins que ce n’était l’inverse…

Habitant à Lille, la route allait être longue mais nous sommes partis dans la bonne humeur sans penser à tous ces kilomètres que nous allions parcourir ou à ses bouchons que nous allions peut-être rencontrer. Nous allions passer 2 semaines dans un camping des Landes, entre mer et forêts de pins. De quoi s’en mettre plein la vue et les narines.

Avant de sortir du garage, dernière vérification dans le rétroviseur : doudou est bien là, tout serré contre mon fils, confortablement assis dans son siège. Il ne l’a pas lâché de la matinée, de peur de l’oublier.

Sur la route des vacances

Les kilomètres et les heures filaient et en fin d’après-midi, nous voyions presque le bout du chemin. Bébé a été plutôt sage même si sa patience a été mise à rude épreuve (et la nôtre aussi !) dans les bouchons. En plus des chansons, des quelques arrêts pour manger ou juste pour se dégourdir les jambes, des jeux, bébé a su s’occuper. Son doudou a été un formidable allié dans ses moments de fatigue ou d’énervement.
A cet instant précis, je me suis demandée comment on s’en sortirait si doudou aurait eu un jour la fâcheuse idée de prendre la poudre d’escampette. Il est vrai que nous n’en avions pas en double. Ce serait la catastrophe. Mais je préférais ne pas y penser, car nous faisions toujours très attention.

L’arrivée au camping

Nous voici enfin arrivés au camping. Pendant que nous installions la caravane, mon fils a été explorer son nouvel environnement, son doudou sous le bras, essayant d’attraper un papillon qui s’était posé sur un buisson. Le soir venu, il s’est endormi comme une souche malgré l’excitation de sa première journée à la plage prévue le lendemain. Nous nous étions mis d’accord que doudou resterait sur la serviette et n’aurait pas le droit d’aller dans l’eau. « Oui maman, c’est promis ».

Des vacances au top jusqu’à ce jour de drame

Les vacances se sont déroulées à merveille. Le temps a été plus que clément et nous a permis de faire de multiples activités et sorties. Les journées où nous n’allions pas nous baigner, nous restions au calme dans notre caravane ou bien nous en profitions pour aller découvrir cette splendide région des Landes. Mon fils a particulièrement apprécié les balades dans la forêt, à ramasser toutes les pommes de pin qu’il trouvait.

Où est doudou ?

Et puis, ce qui devait arriver, arriva. Au retour d’un après-midi à la plage, doudou manquait à l’appel. Mon fils, au premier abord étonné de ne plus l’avoir sous le bras comme à l’accoutumée, s’est mis à pleurer. Nous avons tant bien que mal essayé de le rassurer en lui disant que nous allions le retrouver, qu’il avait dû tomber sur le chemin.
Nous avons donc fait demi-tour, en inspectant chaque recoin, en fouillant chaque buisson, en interrogeant les vacanciers que nous croisions. Aucune trace de doudou. Nous sommes même allés à la réception du camping pour vérifier si une personne bienveillante l’aurait éventuellement déposé. Mais rien. Le personnel nous a aidés à afficher des avis de recherche un peu partout même dans les commerces situés à proximité.
Et là, tel un boomerang, la pensée que j’avais eue dans la voiture le jour de notre départ, m’est revenue en pleine figure. Mais pourquoi n’a-t-on jamais pensé à avoir un doudou de secours ?! Nous étions mal en point, mais bien évidemment pas autant que notre fils qui a pleuré à chaudes larmes pendant plusieurs jours. Et impossible de le consoler.

Retour à la maison, la tristesse au ventre

Après des heures de recherche, nous avons dû nous résoudre à l’idée que doudou était perdu pour de bon et qu’il fallait envisager de rentrer à Lille sans lui. Nous avons promis à notre fils de lui en trouver un autre mais il a refusé catégoriquement. Comment lui en vouloir ? Un doudou c’est unique : l’aspect, les odeurs, tous ces petits détails sont irremplaçables.
C’était donc plein de tristesse que nous avons quitté le camping en faisant une dernière vérification. En vain. Bébé a été particulièrement silencieux sur le trajet du retour, sanglotant de temps à autre. Mon cœur de maman a eu du mal à tenir le choc !

De longues nuits sans sommeil

Les nuits qui ont suivi notre retour à la maison ont été très difficiles. Mon fils a eu beaucoup de mal à s’endormir. Nous lui avons proposé d’autres peluches susceptibles de remplacer son doudou fétiche, mais aucune n’allait. La journée, il nous en parlait beaucoup, se demandant par exemple si son doudou avait trouvé une autre maison. Nous lui avons expliqué que, où qu’il soit, son doudou était entre de bonnes mains et que quelqu’un le retrouverait un jour mais on ne savait pas quand exactement. Et puis ce jour tant attendu est finalement arrivé.

Il y a bien un ange gardien pour nos bouts d’choux !

Une amie, à qui j’avais parlé de cette mésaventure, m’a conseillé de regarder sur le site sosdoudou.com où les personnes ayant perdu ou trouvé un doudou postent des annonces. Cette amie, je ne la remercierai jamais assez. Le doudou de bébé était là, parmi des dizaines d’annonces ! Un miracle ! Il a été retrouvé par une maman sur un trottoir non loin du camping où nous étions. Elle l’avait ramassé quelques minutes après notre passage et l’avait ramené chez elle, à quelques kilomètres de là. Ce qui explique qu’elle n’ait pas vu les avis de recherche.

Un colis inattendu

Nous n’avons rien dit à notre fils, pour éviter toute nouvelle déception. Je vous laisse imaginer son regard béat, rempli de larmes (de joie cette fois) en ouvrant la petite boite en carton soigneusement emballée. La super maman a laissé un adorable mot à son attention, lui disant qu’elle avait bien pris soin de son doudou durant tout ce temps. Nous l’avons maintes fois remerciée chaleureusement. Après des nuits agitées, bébé a enfin retrouvé un sommeil apaisé, son doudou blotti contre lui, lui promettant qu’il ne le perdait plus jamais.
Il était hors de question que mon fils traverse une nouvelle fois cette épreuve. Je me suis donc mise en quête de trouver le même doudou, ce qui a été fait rapidement grâce à internet, j’ai acheté plusieurs doudous sur allobébé, 2 pour être exact ! Mieux vaut prévenir que guérir, en tout cas, vivre ce genre d’expérience vous fait forcément murir et vous permet d’appréhender autant que possible ce qu’il peut arriver…. Et il peut en arriver des choses avec un bébé !

Maintenant nous sommes parés pour les prochaines vacances !

 

0

En 2017, 87% des voyageurs utilisent massivement Internet pour préparer leur voyage. Hébergement, destination, activité, saison, devise, restaurants, … sont autant de sujets qu’il faut dégrossir lorsqu’on préparer un voyage.

La pratique est d’ouvrir 47 onglets sur son navigateur Web puis de jongler entre TripAdvisor, Booking, La Fourchette, les sites des offices du tourisme, les carnets de voyage Memotrips, etc. Vous en conviendrez que cela n’est pas très pratique.

C’est là que le site Ready to Go intervient. Il s’agit d’une plateforme Web communautaire gratuite dédiée aux jeunes actifs, expatriés et étudiants à travers le monde, férus des belles découvertes.

L’équipe de Ready to Go rédige la fiche de chaque pays et de chaque ville de manière précise et consciencieuse afin d’y répertorier les informations pratiques (le transport, le logement, les bons plans, la santé, le climat, les lieux incontournables, le marché d’emploi, le système des études, les actualités, etc.).

Grâce à cette source fiable, le voyageur partira à l’étranger en étant davantage confiant.

Les outils mis à la disposition des voyageurs sur Ready to Go sont :

  • Un outil complet pour préparer son voyage à l’étranger
  • Une communauté de voyageurs à travers le monde
  • Une mine d’informations sur tous les aspects du voyage
  • Une boîte à outils voyageurs
  • Un espace personnel dédié pour chaque utilisateur

Nous trouvons que ce site est une bonne façon de préparer son voyage simplement et efficacement. Et en plus, il est gratuit!

0

Chronophage, stressante, à l’heure de la révolution numérique, la préparation d’un voyage n’a plus rien d’une sinécure. Le voyageur est vite confronté à une masse d’informations très diverses voire contradictoires. Dans cette jungle, Travelcoach.fr est le coach voyage pour vous aider à défricher le web.

Découverte du concept en 4 questions avec Antoinette et Paul-Antoine, fondateurs

Quel est le concept de TravelCoach.fr ?

Nous sommes des voyageurs expérimentés (plus de 50 pays visités depuis 2005) et nous avons voulu partager notre expertise en organisation de voyages. Nous voulons imposer la formule du coaching voyage comme une nouvelle manière d’organiser un voyage à côté des agences traditionnelles.

Le coach voyage est un assistant personnel haut de gamme qui a pour but de faire gagner du temps : le voyageur se concentre sur l’essentiel (ses envies de voyage) et le coach défriche pour lui tous les aspects logistiques et techniques !

Comment vous différenciez vous de vos concurrents

Le coaching voyage reste à l’état artisanal en France. Nos véritables concurrents sont plutôt à chercher dans les plates-formes type Worldia ou Good Morning Planet, qui proposent d’assembler un itinéraire de voyage à partir d’éléments listés dans une base de données.

Notre différence majeure avec ce type d’acteurs est que nous prenons le temps de créer un voyage « à la main » avec passion, pour un résultat hyper-personnalisé.

Une autre différence de taille est le prix : en passant par un coach, le voyageur a la garantie de payer en moyenne 20% à 30% de moins qu’en passant par une agence traditionnelle. Cet été, nous avons fait partir une famille de 3 personnes deux semaines à la rencontre des tribus namibiennes pour un total (vol compris) de 5 000€, soit moins de 1 700€ par personne !

Nous cultivons également une forte proximité avec le riche écosystème des start-up du voyage pour enrichir notre expérience client et nous mettre à niveau des attentes du voyageur de 2017.

Quel est le bilan à ce stade ?

Nous sommes actifs depuis 2013 mais nous avons rénové notre offre de fond en comble depuis le début de l’année :

Cette nouvelle offre, couplée à un coup d’accélérateur sur la présence de TravelCoach sur les réseaux sociaux, a permis de faire augmenter le trafic sur notre site de 75% en 2017

Quelles sont vos ambitions pour 2018 ?

Après une année 2017 consacrée à la refonte de notre offre, nous consacrerons 2018 à mieux faire connaître TravelCoach.fr. Nous avons notamment une grosse opération prévue pour le Salon Mondial du Tourisme en partenariat avec une autre startup. Mais chut, l’affaire est encore confidentielle pour le moment…

Nous prospecterons également auprès de la clientèle professionnelle pour développer notre nouvelle offre B2B de conseil auprès des acteurs du tourisme. Nous espérons obtenir des premiers clients prochainement !

Découvrez tout ce que Travelcoach.fr peut faire pour organiser vos prochaines vacances : https://www.travelcoach.fr/

0

Nous avons découvert cette jeune startup française durant l'événement BPI France Inno Génération qui s'est déroulé à Bercy le 12 octobre 2017. Nous avons beaucoup aimé son concept et avons décidé d'en parler ici.

PostMii est une startup française créée par trois cofondateurs qui sont partis du constat que des millions de personnes souhaitent envoyer des cartes postales mais que celles-ci ne sont jamais très décalés, personnelles ou sont carrément trop kitsch. De plus, dans certains endroits il est difficile de trouver des timbres ou même une boîtes aux lettres à proximité !

C’est là que PostMii intervient. À l’aide de leur triporteur, ils ont parcouru plus de 5 500 kilomètres pour vous proposer leur solution de carte postale ! Roulant à l’énergie solaire et fonctionnant même aux énergies renouvelables, le triporteur de PostMii vous propose de vous prendre en photo grâce à deux tablettes complètement modulables et ensuite de personnaliser les cartes postales à votre goût.

L’impression se fait grâce à une imprimante professionnelle et la boite aux lettres se situe juste en dessous de la selle pour pouvoir les envoyer le plus rapidement possible. L’impression se fait en 40 secondes, vous pouvez même importer des photos de votre propre pellicule grâce à une application simple, multi-langues et ludique directement disponible sur les tablettes embarquées !

Par la suite vous n’avez plus qu’à écrire votre mot doux et le tour est joué : vous n’avez plus qu’à envoyer !

Toutes ces impressions se font en carte postale et sont disponibles sur de magnifiques points de vue, sur des lieux culturels et même sur des événements pour faire baver vos amis lors d’un festival. La jeune-pousse récupère par ailleurs des données stratégiques de ses clients. Elle vante ainsi un projet surprenant et accompagnant parfaitement les politiques de « Smart City ».

Et enfin, tout comme le livre photo de Memotrips, vous disposez d’un souvenir papier avec la carte postale mais aussi digital puisque vous pouvez partager cette photo sur les différents réseaux sociaux dont vous disposez et même sur le mur de vos amis.

Alors préparez votre carnet de voyage avec Memotrips et retrouvez les PostMiiBike partout en France pour envoyer votre carte postale à vos proches.