Accueil Actualités

0

Il y a quelques années, être geek était mal vu : enfermés chez soi pendant des heures devant son écran de PC ou de devant sa console. Aujourd’hui, être geek, c’est cool . Pour preuve la multiplication des  événements (Paris Games Week, Tokyo Game Show, Electronic Entertainment Expo…) et séries qui leur sont dédiés  ("The Big Bang Theory", "Doctor Who", "Silicon Valley"). Qui a dit que geek et voyage étaient incompatibles ? C’est sur ce credo que l’agence Jeux Voyage se positionne en se concentrant sur cette partie de la génération Y et Z.

Passionné de culture geek, Mehdi Hellali, 31 ans, raconte au magazine L’Echo Touristique comment est né Jeux Voyage, son agence de voyage créé début 2016. Le site Web est une plate-forme collaborative qui récence d’une part un maximum d’événements, mais également les moyens de s’y rendre afin de permettre aux internautes gamers de réserver leur voyage en deux clics sur notre site.

Sur mesure ou en package, l’agence de voyage propose une offre large qui contentera tous les budgets : transport en avion et hébergement dans un hôtel luxueux, ou économie collaborative avec covoiturage et partage d’appartement.

jeuxvoyage2

Dans les mois qui viennent l’ambition est de se développer en dehors du territoire français, pour aller toucher des événements internationaux comme le célèbre E3 (Electronic Entertainment Expo) et le Tokyo Game Show qui attirent chaque année des milliers de visiteurs.

 

 

0

Une prise de conscience de l’importance du tourisme dans l’économie de la France est amorcée depuis quelques années. Pour preuve, les 1.500 participants à cet événement qui a eu lieu de 7 juin 2016 à la Cité de la mode et du Design à Paris. Pour l’occasion, le bâtiment très design a été monté sur pilotis! On apprécie l’effort.

Cité de la mode et du design - 7 juin 2016 pendant la crue de la Seine

L’ouverture de cette journée a été assuré par Martine Pinville, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Nous apprenons que le tourisme représente 7% du PIB en France et que la marge de progression est encore très forte. Parmi les propositions énumérées, nous notons la création d’un city pass regroupant les transports en communs et les activités dans son smartphone. Coté innovation et startups, nous nous réjouissons d’entendre que le tourisme est intégré aux French Tech thématiques (via le Welcome City Lab et la DGE)

Mme Martine Pinville - 7 juin 2016
Direction ensuite l’Agora 1 pour une réflexion autour du bouleversement qui a lieu en ce moment dans le tourisme : digitalisation, ubérisation et économie collaborative. On nous explique le principe d’Option Way qui propose deux produits :

  • une option (sur le même principe q’une option d’achat en bourse) : permet de profiter simplement des baisses prix. Vous enregistrez une option d’achat à 800 euros pour un billet d’avion. Dès que le prix baisse jusqu’à atteindre ce prix, celui ci vous est automatiquement acheté.
  • l’achat smart : Si le prix baisse après l’achat du billet, d’Option Way récrédite la différence au voyageur.

Paris Off Seine innove dans le secteur de l’hôtel de ville. C’est un hôtel flottant sur la Seine qui aurait dû ouvrir début juin. La crue de la Seine a reporté l’ouverture des 58 chambres au mois de juillet.


IMAG0536

Hurikat, quand à lui, se définit comme le waze de la file d’attente qui vous aide à ne pas faire la queue via une logique communautaire. Le château de Versailles utilise cette solution pour réguler les flux de visiteurs.

« L’innovation n’a de sens que si l’hébergement est assuré (en terme de quantité et de qualité) »
Philippe Maudhui – Atout France

Deuxième temps fort à l’Agora pour parler de l’innovation « servicielles ». Nous retenons la startup Opitrip qui propose un moteur de comparaison des acteurs de la consommation collaborative. Cette startup très jeune ambitionne d’aller plus loin en proposant prochainement un outil de planification de son voyage, en allant piocher parmi la sharing economy pour se loger (Abritel, Airbnb, etc…), se déplacer (Blablacar, Tripndrive, …) et s’occuper (Ceetiz, Bubble Globe, …).

Après une courte pose et la rencontre de Shanti Travel et messortiesculture.com, nous assistons aux pitchs de startups. Parmi les startups présentes, retenons :

  • Cabinity, la plateforme dédiée aux séjours en cabane, qui représente 2% des nuitées en France.
  • Boatyng permet de rentabiliser son bateau en toute sécurité. Les fondateurs sont partis du constat qu’un bateau navigue 10 jours par an. et qu’il coute 10% de sa valeur neuf par an.
  • 2kids1bag fait de la location de matériel pour la mobilité des familles. L’ambition est de se concentrer sur les moments avec la familles, la startup s’occupe de la logistique.
  • Sensafood permet d’internationaliser le menu des restaurants. Pratique pour les allergiques !
  • Holibag vous garde votre valise chez un commerçant partenaire. Vous n’avez plus qu’à profiter de la ville.
  • Visiteoo qui répond à la question « et maintenant, qu’est ce qu’on fait ? »

En milieu d’après midi, au forum, nous avons pu découvrir comment le Zoo de Beauval s’est développé en 35 ans, contre les études de marchés et la frilosité des banques. Coté entrepreneuriat, France Anglets nous a expliqué concrètement les différentes étapes qu’une startup doit suivre pour lever des fonds.

La clôture de cette riche journée est assurée par Charles Pépin, philosophe écrivain.

Mr Charles Pépin - Philosophe - 7 juin 2016

Bon, on a compris que nous étions plus intelligent en vacances grâce au relâchement. Dans la vie de tous les jours, nous n’arrivons pas à vivre au présent. Les vacances nous permettent de retrouver l’épaisseur du présent. Nous partageons l’idée qu’il faut arrêter de dire  « j’ai fait tel ou tel chose, tel ou tel pays ». Vous n’avez rien fait. Vous avez simplement reçu. Arrêtons de voir le voyage comme une liste de chose à faire et de case à cocher.

Association Enfant Hopital

Depuis plus de 30 ans, l’association L’enfant@l’hôpital utilise toute la richesse des nouvelles technologies pour apporter la culture et l’évasion aux enfants et adolescents malades ou handicapés, hospitalisés dans toute la France.

Pour permettre à tous de lire, écrire, compter et apprendre malgré tout, l’association a développé Kolibri, une plate-forme interactive. Kolibri permet des dialogues entre les enfants, des explorateurs aux quatre coins de la planète,
et de joyeux savants ou artistes passionnés. Cette application web unique propose également devinettes mathématiques, découverte de la peinture ou de la musique, et reportages sur les pays, les animaux, les métiers…

Sur le terrain, de jeunes volontaires, en particulier polytechniciens en service civil, animent avec Kolibri des ateliers bâtis sur mesure pour stimuler la lecture/écriture, l’expression orale et le retour aux apprentissages.

Depuis 2010, à la demande des enseignants qui apprécient ses méthodes, l’association a élargi son champ d’action aux élèves en voie d’exclusion de collèges en grande difficulté.

Présente dans toute la France auprès de 50 services hospitaliers et centres de rééducation, et aussi de 5 collèges fragiles, l’association aide chaque année plus de 3 000 enfants et leurs enseignants à surmonter leurs difficultés
et apprendre autrement. Le travail de l’association L’enfant@l’hôpital est unique au monde. C’est pourquoi, parmi de multiples distinctions, elle a été lauréate du 1er prix mondial de la création de contenu Internet contre l’exclusion.

Association Enfant Hopital

L’association est agréée par le Ministère de l’Education Nationale et reconnue à caractère exclusif de bienfaisance.

Memotrips va mettre à disposition son expertise technique aurpès des équipes de Kolibri afin d’améliorer sa plateforme Web et apporter de nouvelles fonctionnalités (comme la possibilité d’alimenter Kolibri par des applications mobiles).

0

La France compte aujourd’hui environ 8,5 millions de pratiquants de la course à pied. C’est un sport simple d’accès, peu onéreux et qui se pratique partout … même en voyage.

Aujourd’hui, les agences de voyage se mettent à proposer des packages orientés running, comme Chamina Voyages qui propose tout une gamme de séjours trails, avec par exemple une course sur le dos d’un volcan en Auvergne. Quant 8 jours, les participants courent entre 10 et 30 km par jour (soit 130km au total) avec 6000 m de dénivelé dans le Massif Central. Et cette tendance s’exporte puisqu’il est possible de faire des treks à la Réunion ou au Népal, avec des acteurs spécialisés tels que Allibert Trekking.

On court désormais partout : sur les ponts avec les 100 km de Millau, au sommet des pics élevés (Ultra Trail du Mont Blanc, Annapurna Mandala Trail au Tibet), sur d’anciens vestiges (trail de la muraille de Chine, trek du Chemin de l’Inca au Pérou), dans le désert (Marathon des Sables au Maroc, Desert Cup du Wadi Rum en Jordanie), sous des températures glaciales (marathon du Groenland) ou bien culinaires (Diagonale des Fous au Piton de la Fournaise à la Réunion) ou dans les marécages de fôrets impénétrables (raid Amazonie en Guyane).

Plus qu’un simple hobby, la course à pied devient un style de vie et donc de voyager, explique Caroline Moll, responsable du département running chez Thomas Cook. Un constat que partage Olivier de Nicol : « la discipline devient plus fun et associe performances, découvertes et expériences ». Contrastes Voyages façonne ses propres trails en proposant un Trip & Trail à Cuba alternant courses itinérantes à travers l’île et cours de cuisine et fête chez l’habitant.

Coté hébergement, le mouvement du running est également en marche, avec l’apparition de running concierge. Certains hôtels incluent dans leur package le dossard du marathon de la ville, un diner de pâtes la veille, de l’eau et des glaçons à volonté après l’effort. Le westin Bayshore de Vancouver prête même les baskets et les vêtements de course! Et même les bateaux de croisières s’y mettent : le Royal Caribbean propose des événements autour du running avec pistes de courses, célébrités de la discipline, entrainements personnalisés et courses à Key West, au Belize et sur la Costa Maya au Mexique.

Enfin, pour visiter une ville « au pas de course », sachez que des guides proposent la visite d’une ville en footing avec des coaches capables à la fois de raconter l’histoire des monuments et d’adapter la course à tous les niveaux sportifs (Jogg’in City, Paris Running Tour, Jogandvisit, …)

0

Nous vous avons proposé un sondage sur Facebook il y a quelques semaines. Nous vous avions demandé quel était l’objet que vous emportiez en priorité lors de vos vacances, voici votre classement !

 

Grosbout

**********

Et enfin votre Top 3 :

 

Top3Notons que deux des trois objets qui ressortent du top 3 sont des objets électroniques. Ce classement montre que l’expérience de voyage se digitalise et que le souhait de conserver et partager ses souvenirs est toujours plus important … mais en se protégeant les yeux contre le soleil !

Nous sommes en Janvier pour quelques jours encore. Il est donc toujours temps de vous souhaiter une excellente année 2016, pleine de voyages et d’évasions. Chez Memotrips, on s’est fixé quelques bonnes résolutions pour bien débuter cette nouvelle année. Nous sommes heureux de partager avec vous nos objectifs pour 2016.

resolution_memotrips_2016_1

resolution_memotrips_2016_2

resolution_memotrips_2016_3

resolution_memotrips_2016_4

Et vous, quelles sont vos résolutions ?

Quand on pense voyage connecté, on pense évidemment à la panoplie tablette / smartwatch / smartphone/carnet de voyage digital (grâce à Memotrips!), mais de nouveaux produits connectés commencent à débarquer, comme la valise.

Après une campagne de financement par la foule qui a largement dépassé les objectifs de ses fondateurs, la startup newyorkaise Bluesmart a débuté la commercialisation de sa valise connectée. Cette valise reliée à une application mobile, résout un grand nombre de petits tracas liés à ses bagages en voyage.

En arrivant au comptoir d’enregistrement des bagages, qui ne s’est jamais retrouvé à transvaser ses affaires dans un autre bagage ou dans un sac à dos car le poids de la valise dépassait la limite autorisée par la compagnie aérienne ? La valise connectée vous permet de consulter le poids de votre valise, smartphone à n’importe quel moment, via l’application.

Ensuite, en arrivant à l’hotel, avec le décalage horaire et la fatigue, on ne se souvient pas forcément de son code permettant d’ouvrir le cadenas de votre bagage. Là encore, la Bluesmart solutionne le problème en proposant de verrouiller/déverrouiller votre valise grâce à l’application mobile connecté en Bluetooth.

Et si notre smartphone est en panne de batterie, je ne peux pas ouvrir ma valise ? Bien sûr que si, puisque les ingénieurs en charge de la conception de cette valise y ont placé une batterie permettant de recharger n’importe quel équipement : smartphone, tablette ou montre connecté.

Enfin, sachez que votre valise connectée est géolocalisée à tout moment grâce à une puce GPS intégrée. Vous pourrez suivre son périple dans les méandres des tapis roulants des aéroports jusqu’à la soute de l’avion.

Qui dit valise connectée, dit bourrée d’électronique, dit forcément, valise haut de gamme… Le prix annoncé est de 399 $. Un prix que le voyageur occasionnel ne sera pas forcément prêt à mettre. En revanche, pour les voyageurs réguliers, les fonctionnalités de cette valise vous simplifieront votre voyage à coup sûr!

Pour terminer, rappelons que quelques startups règlent encore plus de problèmes liés à la valise, comme Dufl qui va jusqu’à prendre en charge la valise depuis votre lieu de résidence jusqu’à votre lieu de vacances.

0

Levons le suspense sur cette question. Les Français ne sont pas les européens qui voyagent le plus. La raison : la diversité de la France (la mer, la campagne, la montagne, les ville au riche patrimoine) permet aux Français de ne pas être obligé de s’envoler pour aller visiter le Vieux Continent et le monde.

Selon un sondage réalisé en Europe par l’agence de voyage en ligne Lastminute.com auprès de 6.000 adultes, les Français visiteraient en moyenne 8 pays au cours de leur vie, contre douze pour les Italiens et les Allemands, 13 pour les Espagnols et 16 pour les Britanniques.

Concernant l’avion, 17% des Français interrogés déclarent avoir pris l’avion plus d’une trentaine de fois alors que 15% affirment d’être jamais monté dans un avion, alors que les allemands ne sont que 10%, les Italiens 9%, les Espagnols 7% et les Britanniques 6%.

0

Au retour d'un voyage, on a tous déjà connu la fatigue et une plus grande difficulté à s'endormir. Ce sont les conséquences d'un décalage horaire. En général, ces symptômes se font ressentir dès que vous passez trois fuseaux horaires. Memotrips vous donne trois astuces pour limiter les conséquences du jetlag.

Avant le départ, pensez à retarder ou avancer vos repas d’une heure selon la destination. Vous avez déjà dû le remarquer : votre organisme ne se comporte pas de la même manière si vous voyagez à l’Est ou à l’Ouest. Il s’adapte mieux lorsque vous vous rendrez vers une destinations situées à l’Ouest (par exemple pour un voyage aux Etats Unis au départ de la France).

Une fois dans l’avion, ne mangez pas trop et évitez l’abus d’alcool, de caféine et de théine. Ces boissons contient des produits excitants qui peuvent perturber votre horloge biologique et vous empêcher de dormir. Essayez également de prendre un vol qui vous fera arriver le soir. Fatigué de votre voyage, vous devriez trouver facilement le sommeil pour faire « une bonne nuit ».

Une fois arrivé sur le lieu de vos vacances, pour éviter d’avoir les symptômes du décalage horaire, il faut se mettre à l’heure du pays visité. Si il fait jour, profitez en, même si c’est la nuit dans votre pays d’origine. A l’inverse, si il fait nuit, essayez de vous coucher pour dormir.

a350-qatar-airways

La solution ultime viendra peut être de l’avion en lui même. Le dernier avion Airbus A350 comporte des innovations pour aider le corps à traverser les fuseaux horaires. La première innovation concerne les lumières en cabine. Des diodes LED simulent les variations du soleil grâce à leur lueur qui s’adapte au rythme de sommeil idéal à adopter pendant le trajet. L’A350 a également été pensé pour limiter les effets négatifs des variations de pression et d’humidité dans la cabine. Ensuite, l’aérodynamisme de l’avion et plus particulièrement de ses ailes, permet de diminuer le bruit du vol et de créer un environnement plus favorable au sommeil. Pour le moment, seuls les passages de Qatar Airways peuvent bénéficier de ces technologies sur des vols desservant Doha, Singapour, New York et Francfort.

Tout a comE&Bmencé avec deux copines, Eugénie et Bérangère, 22 ans, qui, sur un coup de tête, ont décidé d’entreprendre un périple de 2 200 km le long du Danube, de l’Allemagne à la Mer Noire. Pas très sportives, les filles ont adapté le parcours avec des étapes modérées, ce qui leur a laissé du temps pour admirer les paysages, faire des rencontres et partir à la découverte des petits trésors cachés.

A leur retour, deux mois plus tard, les deux amies amisétaient tombées amoureuses du voyage à vélo : la sensation de liberté, la nature, la convivialité, tout cela, elles ont eu envie de le partager. C’est pourquoi, fraîchement diplômées de l’ESSEC, elles ont lancé leur start-up, Le Vélo Voyageur, en janvier 2011. Cette agence de voyages, spécialisée dans les séjours à vélo pour les individuels, propose des voyages « clé en main » avec des forfaits comprenant la location de vélos équipés, la réservation des hébergements, le transport des bagages, les cartes, le carnet de route et le guide touristique. En cas de pépin, comme une crevaison, pas de panique, l’assistance 24h/24 est également comprise dans le forfait.

familleCôté destinations, il y en a pour tous les goûts : vallée de la Loire, canal du Midi, Pays Basque, Bretagne, Landes, Baie de Somme, Provence, Bourgogne, mais aussi Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Croatie, et, pour les envies d’exotisme, Inde du Sud et Cambodge. En tout, une vingtaine de destinations et plus de 80 séjours proposés, pour un week-end, une semaine, 10 jours ou plus. Le Vélo Voyageur peut aussi organiser des séjours sur-mesure, à condition qu’ils aient lieu sur des itinéraires déjà testés, car Eugénie et Bérangère mettent un point d’honneur à faire un repérage des parcours avant de les proposer à d’autres voyageurs afin de garantir la qualité et la sécurité des séjours.

Les séjours sont adaptés aux ‘’Vélo Voyageurs’’ de 7 à 77 ans : familles, seniors et groupes d’amis de tous âges partent en vacances avec l’agence. En effet, nul besoin d’être un cycliste chevronné pour effectuer un voyage à vélo : les itinéraires se situent majoritairement dans des régions où les routes sont plates et les pistes cyclables bien aménagées. De plus, la longueur des étapes est adaptée : entre 30 et 40 km en moyenne, ce qui, à un rythme tranquille de 10 km/h, correspond à 3 ou 4 heures de vélo par jour. Certains parcours sont même spécifiquement conçus pour les familles et leurs enfants, avec des itinéraires plus courts. Pour les parents ayant des enfants trop jeunes pour effectuer les étapes, des vélos suiveurs et des carrioles sont à disposition. Les parcours laissent donc le temps de s’arrêter quand l’on en a envie, pour visiter un château ou un village ou tout simplement pour profiter du panorama. Telle est la philosophie du Vélo Voyageur : ce qui importe, ce n’est pas l’arrivée mais le chemin parcouru !

couple