Home Authors Postés parRomain

Romain

19 ARTICLES 0 COMMENTAIRES

0

Vous l'attendiez, vous nous avez beaucoup répondu, et donc voici la suite des plats les plus épicés du monde. Pour vous remémorer la première liste : http://blog.memotrips.com/la-premiere-liste-des-plats-les-plus-epices-du-monde/

Le Khua Kling Phat Tha Lung, Thailande

Plat à base de curry très populaire en Thaïlande, le Khua Kling est souvent considéré comme l’un des plats les plus épicés du monde. En général, il est de bon ton de l’accompagner d’un bon verre de lait, juste en cas d’incendie.  

La pizza habanero Boyse, Etats-Unis

Sur l’échelle de Scoville, le piment habanero obtient la note de 10, le maximum. Pour préparer cette pizza, les cuisiniers sont obligés de se protéger les mains et les yeux. Sur une pizza, tout ceci fait un ravage et votre estomac ne vous dira surement pas merci après. Cependant son goût est exquis. Auriez vous le courage de l’essayer ?

Le papa a la huancaína, Pérou

Direction le Pérou avec cette espèce de salade de pommes de terre, à priori inoffensif. Cette salade est recouverte d’une sauce à base de piments aji amarillo. Très prisé par les amateurs de plat épicé, cette spécialité péruvienne vous enflammera la bouche.

Le Wat, Ethiopie

Que l’on appelle aussi Wot ou Wet, le Wat est un ragout éthiopien. On y retrouve notamment du berbéré, une préparation hyper torride à base de piment séché, d’ail, de gingembre ou encore de cannelle. Beaucoup de personnes courageuses ont voulu le goûter, beaucoup s’y sont cassé les dents et surtout brûlés les intestins.

Le Korean Suicide Burrito San Francisco, Etats-Unis

Et enfin, ce burrito de San Francisco n’a qu’un seul but. Vous bruler de l’intérieur ! Ce plat est un mélange de trois piments, mexicain, chinois et coréen. À première vu délicieux, une vidéo circulant sur Youtube montre deux hommes tentant de venir à bout de ce burrito, on sent dans leur expression du visage que cela est difficile et leur brique de lait n’est pas de trop pour éteindre l’incendie de leur ventre.

Alors, avez-vous déjà goûté une de ces spécialités ? Ou alors pensez vous que vous ferez parti des courageux à les tester ? Tous ces plats, épicés, vous bruleront de l’intérieur, mais pour des amateurs de plats épicés, ils raviveront aussi vos papilles.

Vous n’avez plus qu’une chose à faire, oh courageux voyageur, préparez votre valise et votre carnet de voyage Memotrips et nous partager votre expérience face à ces plats.

Retrouvez la première liste des plats les plus épicés du monde.

0

Memotrips détaille pour vous, une première partie des spécialités les plus épicées du monde. Préparez vos assiettes et dégustez cette article. Attention, certains plats peuvent heurter la sensibilité de votre estomac.

Le XXX Hot Chili Burger Hove, Angleterre

Cet hamburger, vous le trouverez en Angleterre. Vous pouvez oublier tous les bigmac et autre whooper que vous auriez pu manger dans le passé. Concocté avec soin, il a déjà mis cinq personnes aux urgences et est interdit à la vente au moins de 18 ans. Petit plus, il faut signer une décharge avant de le manger, à tel point celui ci est difficile à ingurgiter.

On dénombre pas moins de 3.000 personnes ayant tenté leur chance, mais seul 59 courageux ont réussi à le terminer en ENTIER. C’est la sauce tartiné sur la viande qui atteint la plus haute marche de l’échelle de Scoville.

Les Seppuku Chicken Wings, New York, Etats-Unis

Nous le savons déjà tous, les américains sont friands de Chicken Wings, mais celle ci, vendu dans un restaurant de New York, ont la particularité de vous enflammer le ventre. Son nom « Seppuku » vient d’un rituel de suicide, par éventration (rien que ça!) par les samouraïs. Le ton est donné.

Le Sichuan Huo Guo, Province du Sichuan, Chine

On peut commencer par croire que ce plat chinois, avec des légumes, de la viande, ressemble quelque peu à notre bonne vieux fondue française, mais les chinois, au lieu de mettre du fromage, cuit tous ces aliments dans un bouillon à base de piment de Sichuan.

Le Porc Vindaloo Goa, Inde

Tout le monde connait le Porc Vindaloo, venant d’Inde. Servi dans de nombreux restaurants, c’est un régal pour les papilles. Pourtant, s’il est cuisiné comme il se doit, vos intestins vont avoir mal.

Les Spicy Tuna Rolls, Charleston, Etats-Unis

Des makis, tout ce qu’il y’a de plus simple, et de plus bon pour un certain nombre de personnes. Mais attention, sous leurs airs tout doux et bons, ces makis cachent un tempérament de feu. C’est à Charleston que nous retrouvons cette spécialité japonaise relevée grâce aux piments jalapeños et à une sauce qui arrache.

Une petite anecdote sur ces makis, le restaurant aurait lancé un défi qui consiste à en manger 10. Personne à ce jour n’y est arrivé…

Cette liste non exhaustive n’est pas terminée, il reste encore beaucoup de spécialités qui n’ont pas été cité, alors en attendant la suite, essayez de les trouver et faites nous votre propre liste sur https://www.facebook.com/memotrips/.

0

Il y a quelques temps, nous vous proposions une liste de quatre films qui vous donnerons envie de découvrir le monde, et bien ce n’est pas fini, n’éteignez pas votre télé, voici la suite de cette liste, avec quatre nouveaux films qui vous donneront envie de sortir votre valise et de repartir.

Lost in Translation

Réalisé en 2004 par la très célèbre réalisatrice Sofia Coppola et avec un grand casting en la personne de Bill Murray et Scarlett Johansson, Lost In Translation dépeint l’histoire de Bob Harris, acteur sur le déclin, se rendant à Tokyo pour tourner un post publicitaire. Du haut de sa chambre d’hotel luxueuse il contemple la capitale du Japon mais se rend compte qu’il se trompe complètement et qu’il devrait être chez lui avec sa famille. Il est ailleurs, détacher de tout et surtout a beaucoup de mal à s’intégrer à la vie japonaise. Dans ce même établissement, nous retrouvons Charlotte une jeune américaine, d’abaissé par le peu d’attention que lui accorde son mari. C’est la qu’elle va trouver en Bob, le réconfort qu’elle cherche.

Certes ce film est surtout romancé autour de l’histoire de Bob et Charlotte, mais vous y retrouverez le dépaysement par la culture japonaise, ses valeurs et tout ce qui font que vous aurez envie de parcourir le pays du soleil levant.

Carnets de Voyage

Sorti en 2003 et réalisé par Walter Salles, ce film, se déroulant en 1952, raconte l’épopée de deux jeunes argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, joué respectivement par Gael Garcia Bernal et Rodrigo De La Serna. Oui, Guevara, ce personnage part à la découverte de l’amérique latine. Et c’est la confrontation avec la réalité sociale et politique de différents pays qui changera la perception des deux amis de leur magnifique continent. Cette expérience, comme vous pouvez le deviner, éveillera une nouvelle vocation chez un de nos personnages qui se qualifiera par un désir de justice sociale.

Ce film, d’une beauté extrême, vous fait voyager, en effet, par la beauté des paysages que vont parcourir nos deux protagonistes mais surtout par la véracité de tout ce qui est montré surtout au niveau de la vie des personnes en amérique latine. Beau et bouleversant à la fois, il raconte la vie et le commencement d’un personnage emblématique du monde : Che Guevara.

Slumdog Millionaire

Film sur la vie d’un jeune indien de 18 ans, Jamal Malik, orphelin vivant dans les taudis de la ville de Mumbai, qui est sur le point de remporter la version indienne de la célèbre émission « Qui veut gagner des millions ? », il est n’est plus qu’à une question de gagner les 20 millions de roupies lorsque la police l’arrête pour un soupçon de tricherie.

Comment un si jeune homme peut avoir autant de connaissances ?

C’est ce que la police va essayer de déterminer. C’est ici, que Jamal explique d’ou lui viennent tous ses connaissances et se justifie en racontant sa vie dans la rue. De ces histoires de famille à cette jeune fille…

Découvrez une autre vision de la vie en Inde, du bidonville à l’orphelinat jusqu’à cette émission, retrouvez Jamal, interprété par Dev Patel, dans un film incroyable sur la vie en Inde .Sorti en 2009 et réalisé par Danny Boyle et Loveleen Tandan, ce film vous bouleversera et vous donnera envie

de découvrir l’Inde sous tous ses visages.

Sept ans au Tibet

Début de la seconde Guerre Mondiale, le décor est planté. L’alpiniste autrichien Heinrich Harrer interprété par Brad Pitt, rêve de conquérir le Nanga Parbat, sommet sol de l’Himalaya. Pour se faire il accepte une grande somme d’argent des nazis pour y planter le drapeau à croix gammée. La guerre éclate et il est fait prisonnier par les Britanniques. Réussissant à s’évader il commence alors une véritable aventure de sa vie et dans une longue errance qui se termine à Lhassa, il rencontre le jeune Dalai-Lama avec qui il se lie d’amitié.

Réalisé en 1997 par Jean-Jacques Annaud, l’histoire de ce film moralisateur et émouvant vous fera découvrir la vie du dalaï-lama et vous transportera dans des contrées que vous ne connaissez surement pas et qui vous donnera envie d’y partir de suite.

Si vous hésitez encore, découvrez les carnets de voyage de Memotrips sur les différents pays présentés dans cet article et faites vos valises.

0

Aujourd’hui, lundi 26 juin 2017, Memotrips était invité par Paris Aéroport à présenter la startup dans l’espace business du terminal 2F de CDG.

Le principe de cette initiative ? Pendant une demi journée Paris Aéroport ouvre ses portes à une startup afin de la confronter aux milliers de voyageurs qui foulent les allées des terminaux.  Par exemple, parmi les startups sélectionnées pour cet événement, nous avons retrouvés nos amis de Eelway, de Travel Wifi et de Meetrip/Cariboo, Citron ou bien sur Memotrips aujourd’hui (lundi 26 juin 2017).

Nous avons alors pu discuter avec différents voyageurs, de tout pays (oui Memotrips a travaillé aussi son anglais ce matin), qui étaient de passage dans le terminal 2F de CDG. Même si une seule phrase suffit (le fameux « Memotrips est une startup frenchtech qui réinvente le carnet de voyage mobile, social et ludique), nous avons pris beaucoup plaisir à expliquer dans le détail le fonctionnement de Memotrips et à présenter les livres photos qu’il est possible de commander à la fin de son voyage. 

La visibilité du stand étant importante, la Startup du jour, nom de l’inspiration qui a émergé de Paris Aéroport, les voyageurs partant de l’aéroport Roissy-Charles De Gaulle ont pu découvrir le kakémono présentant Memotrips, des flyers dans l’espace qui nous était dédié ansi qu’une vidéo de présentation projeté sur les iPad et les écrans de l’espace.

Comme beaucoup d’autres startup avant nous, Memotrips a pu jouir d’une cible large, l’aéroport accueillant des voyageurs du monde entier, de différents horizons, de différents âges et milieux sociaux. De plus, grâce à cette intervention, Memotrips restera présent sur les différents supports de l’espace (iPad, écrans) pendant une semaine entière, et au delà de cette période sur le réseau des startups qui ont testé l’aventure « Startup d’un jour ».

Cela permettra à Memotrips de toucher une cible large et variée nous permettant d’élargir nos voyageurs ainsi que les carnets de ceux ci pour toutes vos inspirations pour votre prochain voyage.

Nous tenons donc à remercier l’Aéroport de Paris, et Bénédicte Bigaut en particulier, pour cette excellente initiative, qui vise à augmenter la visibilité de l’innovation par les start-up qui feront notre futur.

0

Première startup à vous proposer de créer votre carnet de voyage, MobilityTrip ferme ses portes fin juin 2017. Memotrips vous explique tout.

Pendant que l’idée d’un carnet de voyage mobile, social et ludique émergeait dans la tête des fondateurs de Memotrips en 2012, MobilityTrip était en train de préparer le lancement de la première application française de carnet de voyage connecté. 

Fondé par trois profils complémentaires, cette startup française avait pour but de vous faciliter et de stocker vos photos pour pouvoir les consulter avec vos proches et rendre jaloux vos collègues de bureau lors de vos voyages. Leur 100 000 carnets créés étaient d’une grande qualité mais comme ils le confessent, il était difficile pour eux d’assumer un service de qualité (mise à jour, supports, etc …) et les fondateurs préfèrent fermer le site internet, les applications et les réseaux sociaux proprement.

Certes, Memotrips était une alternative à MobilityTrip, même si leur vision du carnet de voyage numérique n’était pas la même que la nôtre (Memotrips est d’avantage axé sur le social grâce au partage du carnet de voyage) mais néanmoins amicalement, Memotrips souhaite une bonne fin de service à MobilityTrip qui s’est efforcé pendant cinq années de proposer un service de qualité mais qui n’était plus en phase avec les technologies toujours plus évoluantes que nous avons à notre époque.

L’équipe de Memotrips le sait bien, il est très important d’évoluer rapidement avec les nouvelles technologies puisqu’il est très difficile de survivre dans un milieu tel que le tourisme et surtout des applications, en constante progression. Nous souhaitons donc plein de bone schoses à MobilityTrip et à ses fondateurs.

Vous pouvez dès à présent retrouvez les carnets de voyage Memotrips sur notre site internet, nous espérons que vous y trouverez tout ce que vous cherchiez comme l’a fait MobilityTrip pendant tant d’années.

0

Jérome Colombain était ce matin à France Info pour nous parler du transport aérien selon Air France-KLM à l’heure du numérique.

À une époque où le voyage aérien est de plus en plus contraignant, entre contrôle de sécurité, un confort limité pour certains vols, en classe éco sans parler de la sur-réservation, certaines compagnies innovent pour améliorer le confort du voyageur avant et pendant le vol sur d’autres domaines. En effet, il est très difficile au moment où nous vous écrivons cet article (au lendemain sur salon Viva Technology 2017 de Paris) de remédier à tous ces problèmes tant la demande pour les vols aériens est de plus en plus forte et la sécurité une chose indispensable à notre époque dans la conjoncture actuelle.

Mais alors que va changer Air France-KLM ? Quelles idées veulent-ils mettre en place pour évoluer dans un monde où le numérique prend de plus en plus de place ? Jérôme Colombain était là pour nous le confier sur France Info.  Dans les prochaines années, il faut s’attendre à voir arriver la dématérialisation du support client et de es documents de voyage (comme sa carte d’embarquement). Voici quelques exemples de projets présentés par Air France-KLM au salon VivaTech de Paris cette année :

  • il sera possible, et c’est quasiment fait, de recevoir sa carte d’embarquement par Facebook Messenger
  • on pourra aussi dialoguer avec une intelligence artificielle pour répondre à toutes nos questions relatives à notre vol. Par un chatbot (par exemple savoir ce qu’on peut emporter ou pas dans nos bagages, ou sont nos bagages, etc…)
  • ces chatbots pourront aussi gérer les problèmes de retard d’avion, par exemple, selon que vous souhaitez rentrer chez vous en taxi, ou dormir dans un hôtel à l’aéroport, le chatbot pourra vous aider et régler ce souci.
  • l’intelligence artificielle que veut mettre en place Air France-KLM pourra aussi s’occuper de vous pour vous enregistrer automatiquement sur un vol de remplacement.

Et bien sur, comme le dit Jerome Colombain, l’avantage aussi d’un chatbot est qu’on pourra l’insulter copieusement sans s’en prendre à un employé des compagnies aériennes comme c’est le cas tous les jours.

Enfin, nous avons même appris par cette chronique que dans le futur, il sera possible de voyager sans passeport grâce à la biométrie et notamment la reconnaissance faciale. En effet, un selfie ID fera preuve de votre identité et pour le valider vous n’aurez qu’à scanner la puce NFC de votre passeport pour que tout soit en règle, mais nous n’en sommes encore pas la puisqu’à l’aéroport Charles De Gaulle cette solution est testé avec encore un contrôle du passeport pour assurer la sécurité du vol que vous prenez. 

Vous pourrez alors préparez votre carnet de voyage Memotrips en même temps que votre carte d’embarquement et votre passeport.

Le lien du podcast si vous souhaitez réécouter sa chronique : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18998-16.06.2017-ITEMA_21359726-0.mp3

0

Les bagages sont indispensables en voyage, mais pas pendant toute la durée de notre séjour. Et bien Eelway a la solution pour vous faciliter la vie lors de vos déplacements pour ne pas être dérangé par votre valise.

Qui ce n’est pas déjà retrouvé avec ses bagages sur les bras sans savoir quoi en faire ? Et bien cette jeune startup française vous facilite la vie et répond à cette question !

Le concept est une consigne pour vos bagages dans tous les aéroports et gares parisiens. Mais ce ne sont pas des consignes comme les autres. En effet, Eelway réinvente les consignes de bagages puisqu’il est possible de les déposer à un endroit et de vous les faire livrer à un autre. Fort de ces nombreux partenariats, comme les aéroports de Roissy-Charles De Gaulle et Orly, la Gare Montparnasse, Gare du Nord, Gare de Lyon, Gare d’Austerlitz, etc. Vous pourrez déposer vos bagages où que vous soyez pour les récupérer à la date de votre convenance.

Eelway est une consigne à bagage mobile qui vous simplifiera la vie, que vous soyez une grande famille, un voyageur d’affaire ou en week-end, ne perdez plus de temps ni de place grâce à cette startup innovante. Qu’il est bon de voir de jeunes startups s’installer et fonctionner grâce à des idées nouvelles qui nous facilitent la vie de tous les jours.

Alors comment ça marche ?

Rendez-vous sur leur site, vous pourrez alors réserver en quelques clics un « concierge » qui se déplacera à l’heure et l’endroit de votre choix pour récupérer vos sacs et valises (n’importe quel poids et dimension sont pris en charge par Eelway. Avis aux photographes pleins d’équipements). 

De plus, Eelway s’engage à ce que vos bagages soient transportés et stockés en toute sécurité. Vos valises sont fermées grâce à des scellés numérotés. Les numéros vous sont communiqués immédiatement après la collecte et vous permettent de savoir où se trouve vos valises et sacs. 

Il n’y a rien de plus simple ! 

Comme il est dit sur leur site : “Eelway, un monde où vos bagages se téléportent à l’endroit & au moment où vous en avez besoin”

0

À partir du 15 juin 2017, les données mobiles de votre forfait changent, pour que vous restiez connecté partout en Europe. Memotrips vous explique les changements à prévoir, pour votre plus grand bonheur.

C’est une mesure de l’Union Européenne : la gratuité des communications mobiles est donc bientôt effective. Comme le souligne parfaitement le site capital.fr dans son article, à partir du 15 juin 2017, les appels et SMS dans toute l’Europe seront gratuits, comme si vous étiez dans le pays d’origine de votre opérateur. De quoi ne part perdre contact à l’étranger.

Cependant, et c’est bien là qu’il faudra être vigilent, il y aura un calcul effectué pour vos données « data ». En effet, par une formule que seuls les hauts fonctionnaires de Bruxelles peuvent comprendre puisque c’est eux qui l’ont mis en place, alors que vos données d’appel et de SMS seront gratuites dans toute l’Union Européenne, vos données Internet seront calculé par rapport au prix de votre forfait.

Explication : votre consommation d’internet sera calculé, par la formule, (prix du forfait mensuel en euros / 7,7 ) x 2, comme le rapporte lefigaro.fr, ce qui diminue le champ des possibles. Par exemple, vous disposez d’un forfait à 20€ par mois (oui c’est 19,99€ mais j’arrondi pour le calcul), votre enveloppe mensuelle en GO dans les pays européens sera de 5,2 Go.

De plus, il est possible que votre opérateur vous sanctionne par rapport à votre consommation si elle dépasse cette enveloppe et qu’elle est anormale. On peut donc penser que cette mesure, tout de même avantageuse pour nous voyageurs, aura des effets de « double tranchant » puisqu’avec l’abaissement des prix des forfaits mobiles, les données internet à l’étranger seront de moins en moins onéreuse. Pourtant, sans critiquer totalement cette mesure, nous sommes amenés à penser que l’usage du smartphone en voyage sera de plus en plus démocratisé. 

Même si Memotrips possède un mode offline lui permettant de fonctionné même sans Internet, une connexion Internet est nécessaire pour synchroniser votre carnet de voyage et le partager avec vos proches et votre famille. Cette mesure permettra donc de simplifier encore et encore votre manière de partager vos souvenirs de voyages avec vos proches. 

iOS : https://itunes.apple.com/fr/app/memotrips-carnets-de-voyage-connect%C3%A9s/id972448375?mt=8

Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.memotrips&hl=fr

0

Initié par Petit Futé, QuotaTrip est la première plateforme de comparaison des agences de voyages locales. Memotrips vous propose une présentation de ce nouveau service qui va révolutionner la réservation de vos vacances.

Petit Futé a décidé de vous rendre la vie plus facile. Après la création de sa plateforme permettant de créer son guide de voyage personnalisé, Petit Futé se lance dans le comparatif des agences de voyage avec QuotaTrip.

Selon vos exigences (elles sont longues selon les personnes!), QuotaTrip vous met en relation avec différentes agences de voyage afin de trouver le voyage unique dont vous rêvez et au meilleur prix.

C’est très simple : vous vous rendez sur le site QuotaTrip.com, la plateforme est pour le moment prévu pour 200 destinations, vous indiquez votre voyage, ce que vous voulez faire et la plateforme du Petit Futé s’occupe de tout en quelques clics. QuotaTrip vous met en relation directe, gratuitement et sans engagement, avec une sélection d’agences réceptives locales, toutes testées et recommandées par le Petit Futé. Le voyageur n’a plus qu’à attendre les devis en retour et d’effectuer son choix final. Il sera en contact direct avec l’organisateur de son séjour (l’agence réceptive choisie) à qui il pourra poser toutes ses questions avant son départ afin de s’assurer d’un accompagnement sur-mesure sans aucune mauvaise surprise. QuotaTrip propose enfin, pour les indécis, une sélection d’idées de séjours, imaginés et construits à partir de l’important fond documentaire et informatif du Petit Futé. 

QuotaTrip vous assure qu’elle est la meilleure des solutions :

  • Gratuit et sans engagement : QuotaTrip ne perçoit aucune commission sur vente de la part des agences locales.
  • Gain de temps : présentez une seule fois votre projet et entrez en contact en un instant avec la majorité des agences locales.
  • Echanges facilités : via la messagerie QuotaTrip, échangez avec toutes les agences locales dans la langue de votre choix grâce à notre système de traduction.
  • Sélection rigoureuse : QuotaTrip référence une large majorité des agences locales dans le monde. Toutes les agences référencées sont officielles et reconnues dans leur pays.

 

0

Vous avez pu découvrir les endroits les plus chauds sur Terre grâce à notre article. Et bien aujourd’hui, la chaleur est toujours présente. Et bien si vous le souhaitez, voici les endroits les plus froids du monde, préparez votre valise et partez vous refroidir.

Vuoggatjalme, Suède, -52,6

Il s’agit de la ville la plus froide d’Europe puisqu’en 1966, la température ressentie fut de moins 52,6 degrés.

Ust Schugor, Oural, Russie, -58,1

Le 31 décembre 1978.

Prospect Creek, Alaska, États-Unis, -62,1

Le 23 janvier 1971, en Alaska, la température a été de moins 62,1 degrés. 

Snag, Yukon, Canada, -63

En 1947, c’est au Canada qu’a été enregistré la température la plus froide d’Amérique du Nord, elle est de -63 degrés.

North Ice, Groenland, -66,1

Cette température de -66,1 degrés a été enregistrée en 1954.

Verkhoyansk, Yakoutie, Russie, -67,8

Cette température aurait été enregistré au XIX ème siècle. Cependant, la température annuelle y est de -14,7 degrés Celcius. 

Oimiakon, Yakoutie, Russie, -71,2

Cette température a été enregistré en 1926. La capitale déjà très froide de la Yakoutie s’appelle Yakoutsk ! Il y fait -50 degrés très régulièrement, néanmoins traditionnellement les habitants s’accordent à dire qu’à Oimiakon on enregistre 10 degrés de moins qu’à Yakoutsk. 

Et enfin, si vous n’avez pas eu assez froid voici les trois endroits ou les températures sont les plus froides de notre Terre. Merci à Easy Voyage et l’Huffington Post pour leur aide avec leurs deux articles sur ce sujet.

Et c’est en Antarctique que se trouve ces trois endroits, alors si vous êtes amateurs de sensations « froides » préparez votre valise bien rempli et partez au plus au nord de notre globe. 

Base d’Amundsen-Scott, Antartique, -82

Il s’agit du lieu le plus au Sud qui est habité en permanence.La température moyenne y est de -50 degrés Celcius. La température la plus basse enregistrée a été de -82 degrés.

Station russe Vostok, Antarctique, -89,2

En 1983, les russes enregistrèrent -89,2 degrés Celcius. Au niveau de leur base de recherche scientifique à l’est de l’Antarctique.

Le plateau de l’Est, Antarctique.

L’endroit le plus froid sur terre a été découvert en Antarctique. Ce sont des scientifiques de la NASA qui ont observé une température record de -93,2 degrés celsius. C’est pendant une nuit claire du mois d’août 2010 (ce qui correspond à l’hiver austral) que cette température de -93,2 degrés a été détectée au bout de 32 années d’observation, quelque part sur une ligne de crête du plateau de l’Est à 4 093 mètres d’altitude entre les monts Argus et Fudji… Cet endroit est donc le lieu le plus froid de la planète.